Industrie sucrière: Pradeep Jeeha critique le rapport du Joint Technical Committee

Avec le soutien de
La Plateforme pour un nouveau MMM face à la presse, ce jeudi 7 juin.

La Plateforme pour un nouveau MMM face à la presse, ce jeudi 7 juin. 

La réforme de l’industrie sucrière a été au centre de la conférence de presse de la Plateforme pour un nouveau MMM, ce jeudi 7 juin. Pradeep Jeeha et Steve Obeegadoo préconisent un débat et une concertation entre les parties concernées.

Pradeep Jeeha a critiqué le rapport du Joint Technical Committee (JNT). Selon lui, le rapport n’a pas pris en considération les problèmes des planteurs et leur avenir dans ce secteur. «Il faut arrêter de payer les planteurs par tonne de sucre. Ils sont payés de la même façon pour la bagasse. Alors que l’argent de la mélasse n’est pas partagé avec les planteurs. À Maurice, les planteurs ne gagnent que Rs 2 000. Il n’est pas trop tard pour se tourner vers le special sugar Il souhaite que les différents partenaires discutent ensemble afin d’apporter des solutions dans ce secteur.

Steve Obeegadoo affirme, lui, qu’il est important de reconnaître le rôle des petits planteurs. «Ils sont les dindons de la farce dans le rapport du JTC. Lorsqu’on rémunère les planteurs, il ne faut pas se baser uniquement sur le sucre. C’est un premier message de solidarité. Il faut aussi redéfinir le partenariat entre les travailleurs et les petits planteurs et l’État. Qu’on mette sur pied un comité d’experts pour écouter toutes les parties concernées. L’État doit jouer un rôle de facilitateur.»

Également présente lors de cette conférence de presse, Françoise Labelle a expliqué que la Plateforme pour un nouveau MMM a été créée pour «écouter et apporter des améliorations dans la vie des Mauriciens».

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires