Massacre à Gaza: Lalit réclame le gel des relations diplomatiques avec Israël

Avec le soutien de
Environ 60 Palestiniens ont été tués par des «snipers» israéliens, lundi 14 mai, à la frontière de Gaza.

Environ 60 Palestiniens ont été tués par des «snipers» israéliens, lundi 14 mai, à la frontière de Gaza.

Pourquoi ce «silence de Port-Louis» ? C’est ce que se demande Lalit, après le massacre commis par l’armée israélienne, lundi 14 mai. Les «snipers» ont tiré à bout portant sur des manifestants palestiniens, à proximité de la frontière de Gaza, tuant 60 personnes dont un bébé de 8 mois et blessant des milliers d’autres.

Dans un communiqué, Lalit dit ne pas comprendre pourquoi le gouvernement mauricien n’a pas ajouté sa voix à celle de la communauté internationale, qui a vivement condamné ce massacre. «L’Union African, l’UN Council for Human Rights, Amnesty International, Human Rights Watch, le gouvernement sud-africain, l’Egypte, entre autres, ont pris position», souligne Lalit. Alors pourquoi pas Maurice ?

Pour Lalit, l’État mauricien doit participer à «la campagne de boycott, de désinvestissement et de sanctions qui prend de l’ampleur dans le monde». Comment ? Lalit suggère tout bonnement d’annuler le contrat entre le Central Electricity Board et ECI Telecom Ltd, compagnie israélienne. «Cette compagnie est associée à l’armée israélienne!»

Ce n’est pas tout. Lalit demande qu’on empêche le commissaire des prisons d’avoir recours à l’expertise israélienne. Aussi, «le gouvernement mauricien doit geler ses relations diplomatiques avec Israël jusqu’à ce que celle-ci se retire de tout territoire occupé, comme l’exige la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’Union européenne, votée en décembre 2016».

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires