Sobrinho inculpé au Portugal: les autorités mauriciennes suspendues à sa version

Avec le soutien de
Álvaro Sobrinho est soupçonné d’avoir soudoyé l’ex-juge Rui Rangel en 2015 à hauteur de 80 millions d’euros.

Álvaro Sobrinho est soupçonné d’avoir soudoyé l’ex-juge Rui Rangel en 2015 à hauteur de 80 millions d’euros.

La nouvelle est tombée hier, jeudi 10 mai. Une fois rentré au Portugal, Álvaro Sobrinho sera formellement inquiété dans le cadre de l’enquête sur un ex-juge portugais qui aurait accepté des pots-de-vin de sa part.

C’est, du moins, ce qu’annonce le Correio da Manha, quotidien très respecté de ce pays. L’homme d’affaires angolais, qui ne cesse de faire des vagues, est suspecté d’avoir soudoyé l’ex-juge Rui Rangel en 2015 pour lever l’ordre de gel qui pesait sur ses biens immobiliers à Lisbonne à hauteur de 80 millions d’euros.

À Maurice, une source du ministère des Services financiers explique que les autorités sont en contact avec les représentants d’Álvaro Sobrinho. Il lui a été demandé de fournir des informations sur cette affaire. Ainsi, il faut que l’homme d’affaires angolais réponde à ces allégations avant de savoir «si on va prendre des actions qui s’imposent».

Une charge d’«active corruption» a déjà été retenue contre l’avocat de l’époque d’Álvaro Sobrinho, Joao Rodrigues, au Portugal. En effet, c’est à travers ce dernier que l’Angolais est suspecté d’avoir soudoyé l’ex-juge Rui Rangel.

Interrogatoire incriminant

En octobre 2017, les bureaux d’Álvaro Sobrinho au Portugal ont été perquisitionnés et des documents saisis. Selon des sources dans ce pays, c’est l’interrogatoire de l’homme de loi qui aurait cependant été incriminant.

L’ex-juge Rui Rangel est aussi soupçonné d’avoir profité de largesses de la part d’autres suspects portugais. En outre, l’épouse du juge Carlos Alexandre, qui a gelé les avoirs d’Álvaro Sobrinho en premier lieu, a affirmé avoir reçu des menaces au moment du gel. C’est ce que révèle le Correio da Manha.

Des allégations qui sont sujettes à une enquête de la justice portugaise. Toujours selon le quotidien, Álvaro Sobrinho se trouverait en ce moment en Angola. Ce n’est qu’à son retour au Portugal qu’il sera interpellé par la justice portugaise. Compte-t-il s’y rendre pour répondre à ces allégations? L’express a essayé de solliciter son avocat portugais. Ce dernier refuse toutefois de parler de cette affaire.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires