Affaire Platinum Card: Collendavelloo défie ouvertement le Premier ministre

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo était le seul ministre présent à la State House hier, mercredi 7 mars.

Ivan Collendavelloo était le seul ministre présent à la State House hier, mercredi 7 mars.

«Collendavelloo mérite la révocation !» Au sein du MSM, on estime que le dernier «move» du Premier ministre adjoint serait une claire démonstration de son soutien à la présidente de la République, avec qui le Premier ministre a des «divergences d’opinion» suivant l’affaire Platinum Card.

Ce «move» en question, c’est la présence d’Ivan Collendavelloo à la State House, à l’occasion du lancement du livre d’Ameenah Gurib-Fakim, Du Réduit à la State House, hier, mercredi 7 mars. Il était d’ailleurs le seul ministre présent, les autres, plus précisément Nando Bodha et Pradeep Roopun, ayant respecté le mot d’ordre lancé pour boycotter les activités de la présidente de la République…

Le Premier ministre adjoint, selon nos informations, aurait tout de même informé le Prime Minister’s Office de sa décision de participer à ce lancement de livre. Il n’a toutefois pas tardé à quitter les lieux, alors que la présidente s’adonnait à une séance de dédicaces. Interrogé sur sa présence, Ivan Collendavelloo a répondu : «C’est parce que je suis un féru de la litérature, surtout de l’histoire. C’est un grand honneur pour moi d’être présent.» Lorsque la presse lui a demandé de réagir au discours d’Ameenah Gurib-Fakim, Ivan Collendavelloo a déclaré : «J’estime que c’est aux journalistes de réagir Puis il s’est engouffré dans sa voiture.

«C’est un affront à l’autorité du Premier ministre», réagit un ministre orange, pour qui cet «épisode marque définitivement une rupture dans les relations MSM-ML». Le Premier ministre ne compte toutefois pas réagir à chaud, mais il se pourrait qu’il rencontre son état-major incessamment pour prendre une décision...

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires