MMM: Madan Dulloo pressenti pour partager le mandat de Premier ministre

Avec le soutien de
Pradeep Jeeha ne serait plus dans les bons papiers de Paul Bérenger. Madan Dulloo deviendrait le n°2 en cas de victoire du MMM aux prochaines élections.

Pradeep Jeeha ne serait plus dans les bons papiers de Paul Bérenger. Madan Dulloo deviendrait le n°2 en cas de victoire du MMM aux prochaines élections.

La réaction du leader du Mouvement militant mauricien (MMM) sur l’absence de son adjoint Pradeep Jeeha, lors des célébrations de la commémoration de l’Abolition de l’esclavage à Pointe-Canon, ne s’est pas fait attendre. Alors que les questions fusent chez les militants sur l’éloignement de Pradeep Jeeha de Paul Bérenger, la situation risque de s’envenimer. Il ressort que lors de la réunion du comité régional de la circonscription n°19, Stanley–Rose-Hill, vendredi, Paul Berenger aurait fait part d’un bruit qui court : Madan Dulloo serait cité pour partager avec lui le poste de Premier ministre (PM) en cas de victoire du parti seul aux prochaines élections générales.

«Bérenger n’a pas catégoriquement désigné Madan Dulloo comme son n°2, mais a indiqué que le froid avec Pradeep Jeeha est dû au fait que le nom de Dulloo soit cité. Il a aussi expliqué que ce choix est à l’origine de la tension entre Pradeep Jeeha et le secretaire général du MMM; Ajay Gunness», dit une source au comité régional du n°19.

Tensions

Toutefois, d’autres sources au bureau politique (BP) des mauves sont plus catégoriques et affirment que Paul Bérenger a spécifié qu’en cas de victoire du MMM seul aux législatives, le partage pour le mandat du PM serait de trois ans pour lui et de deux ans pour Madan Dulloo. Écartant de facto les deux prétendants au poste : Pradeep Jeeha et Ajay Gunness.

Officiellement, il ressort que Bérenger aurait justifié son geste par les tensions qui existeraient entre Gunness et Jeeha. Mais dans son cercle privé, le leader aurait fait comprendre que «les prises de position de Pradeep Jeeha auraient motivé sa décision et que l’option qu’Ajay Gunness soit n°2 n’est pas d’actualité».

Pradeep Jeeha a pris à contre-pied Paul Bérenger à deux reprises. Il s’est en effet prononcé contre le renouvellement des instances mauves en mars et avril prochains. Plus récemment, il s’est rangé contre l’avis de Paul Bérenger, n’étant pas d’accord avec la motion de blâme à l’encontre de Steve Obeegadoo. «Il vient alors nous dire que Madan Dulloo a un rayonnement national. C’est difficile à croire, surtout qu’il ne s’est pas fait élire dans les instances du parti», souligne une source du BP.

En effet, lors des élections internes en mars 2015, Madan Dulloo n’a pas été élu pour être membre du BP et avait été coopté par Paul Bérenger. «Cette affaire est devenue le talk of the town dans la base et les militants ne sont pas d’accord, surtout que cette éventualité n’a jamais été discutée. Qu’il prenne Gunness comme n°2, ça se comprend comme il est déjà secrétaire général, mais pas Dulloo», dit une autre source du BP.

Tester le terrain

Si certains pensent que Paul Bérenger essaye uniquement de tester le terrain en parlant de Madan Dulloo, d’autres pensent que le leader a déjà pris sa décision. Sollicité, Madan Dulloo indique qu’il doit prendre connaissance de cette affaire avant de se prononcer, alors qu’Ajay Gunness et Pradeep Jeeha sont restés injoignables.

Interrogé par l’express, hier après-midi, le leader du MMM a déclaré qu’aucune décision n’a été prise en ce qui concerne le partage du Prime ministership entre lui et Madan Dulloo. Idem pour le poste du n°2. Il devait aussi ajouter que Madan Dulloo siège au BP et «est en train de bien faire son travail».

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires