Projet hôtelier à Pomponette: «Sak fwa éna prozé devlopman, sertin manifesté», dit Gayan

Avec le soutien de
Le ministre du Tourisme était face à la presse, ce jeudi 28 décembre.

Le ministre du Tourisme était face à la presse, ce jeudi 28 décembre.

Il insiste. «Aucun projet d’hôtel n’obtient de permis s’il ne respecte pas les normes environnementales.» Et Anil Gayan de citer le cas de l’hôtel du promoteur Clear Ocean Hotel and Resort Ltd qui sera construit à Pomponette. Projet dénoncé par le collectif Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL). Le ministre du Tourisme était face à la presse, ce jeudi 28 novembre, pour faire son bilan.

Au dire d’Anil Gayan, ce projet hôtelier respecte «les normes du masterplan». Or déplore-t-il, Maurice est ainsi fait que «sak fwa éna prozé devlopman, sertin manifesté». Qu’importe, ajoute le ministre, «ils en ont le droit, Maurice est une démocratie».

Dans la foulée, le ministre du Tourisme annonce que l’année prochaine démarrera la construction de six hôtels. Chaque établissement devrait proposer, annonce-t-il, 200 chambres en moyenne. «Avec la construction de nouveaux hôtels et la libéralisation de l’accès aérien, nous maintiendrons Maurice comme une destination de rêve», clame-t-il.

De son côté, le collectif AKNL ne compte nullement mettre fin à son combat contre le projet hôtelier à Pomponette. Sur sa page Facebook, mardi 26 décembre, le collectif a dénoncé avec virulence un conseiller du village de Surinam, qui se trouve être un membre du Mouvement patriotique (MP). Alléguant que ce dernier serait de mèche avec le promoteur de l’hôtel.

Ce que récuse Tania Diolle, membre du MP. Elle affirme qu’AKNL «se trompe de cible».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires