Arvin Boolell: «Le PTr est le parti du peuple avant tout»

Avec le soutien de
Le PTr a organisé sa fête de fin d’année ce mercredi 27 décembre, au Palladium.

Le PTr a organisé sa fête de fin d’année ce mercredi 27 décembre, au Palladium.

La fête de fin d’année du PTr, ce mercredi 27 décembre, n’aura pas commencé sous les meilleurs auspices. Elle avait initialement été prévue au restaurant Hua Lien. Sauf que les rouges n’en ont finalement pas obtenu l’autorisation.

Décision a alors été prise d’organiser cette fête au Palladium, à Trianon. Et il s’avère que, pris par un empêchement de dernière minute, le leader du PTr n’a finalement pas pu s’y rendre. Pas de quoi, toutefois, gâcher l’ambiance.

Lors de son discours, Arvin Boolell, le tout nouveau député du n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes, n’a pas manqué de souligner la contribution de Navin Ramgoolam dans sa victoire à l’élection partielle. «Je remercie le leader du PTr. Il s’est occupé du monitoring et de la supervision de notre campagne», a-t-il rappelé.

Autres remerciements, cette fois à Rama Sithanen, qui a «structuré la campagne des rouges», ainsi qu’à toute l’équipe sur le terrain. «Au début, déclare Arvin Boolell, il y avait un climat de frayeur mais lentement mais sûrement nous avons fait du n°18 un terrain fertile pour le PTr. Je reconnais le travail formidable que toute l’équipe a abattu.»

Force incontournable

Et ce n’est là qu’un début, clame-t-il. «L’électorat de Belle-Rose–Quatre-Bornes a passé le flambeau au leader du PTr et à toute l’équipe du PTr. Nou pran flanbo-la nou al a traver tou le pays.»

Indéniablement, fait valoir Arvin Boolell, le PTr est, aujourd’hui, une «force incontournable» sur la scène politique. Et le soutien massif qui lui a été accordé dans le cadre de l’élection partielle n’a fait que «consolider le PTr». Et fort de ce soutien populaire, il clame haut et fort : «Le PTr reste la clé. Le PTr est le parti du peuple avant tout.» Raison pour laquelle il faut, insiste-t-il, «travailler ensemble et preparer l’avenir».

Arvin Boolell a conclu son discours en lançant un appel à la population. «Séki nou’nn fer dan n°18, nou bizin miltipliyé sa dan lézot sirkonskripsion. Kan ou vote, vot itil. Servi ou lintélizans. Vot pou lavénir.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires