La Gaulette: une carte postale grandeur nature

Avec le soutien de

La Gaulette est un écrin de verdure coincé entre la montagne du Morne d’un côté et bordé par la mer de l’autre. Dès l’entrée du village, le ton est donné. Un groupe de messieurs, tous aux cheveux blancs, sont assis sous un arbre. Ils parlent à bâtons rompus de tout et de rien. C’est leur rendez-vous de tous les jours avant le déjeuner. Mais pourquoi ne sont-ils pas à la plage, quelques mètres plus loin ? Une simple question d’habitude, disent-ils. A deux pas de là, le terrain de foot est pris d’assaut. Plusieurs matchs se déroulent en même temps. Il faut dire que pendant les vacances scolaires, c’est l’un des lieux les plus prisés du village. Le football est si populaire que le terrain de volley-ball à quelques pas, mais il est aussi souvent transformé en terrain de foot, malgré les risques de rentrer chez soi avec les genoux en sang…

À La Gaulette, il y a une roulotte qui vend des rotis et du halim. Peu importe l’heure de la journée, le voyageur peut se restaurer avant de continuer sa route vers le sud. Ces mets font aussi le bonheur des locaux. La roulotte se trouve à côté d’une petite tabagie dont la varangue est le lieu de rendez-vous de prédilection de quelques-uns, tantôt des jeunes y dégustent des «pixidou», tantôt leurs parents s’y désaltèrent. À gauche, une route mène vers la montagne. Là, un éléphant blanc. Les habitants expliquent qu’il y avait là un projet de villas, mais les promoteurs auraient eu la mauvaise idée de caser la station de traitement des eaux usées derrière l’église de la localité. Ce qui a provoqué la colère des résidents. Ils y sont farouchement opposés.

Magasins de grandes marques

Mais revenons à la tabagie. Au lieu d’aller vers la montagne, il est aussi possible d’emprunter le chemin de droite qui mène, lui, à la plage. Voilà le vrai cachet du village. Un banc de sable fin, une eau couleur cristalline et des arbres qui protègent du soleil. Tout y est. La place n’a rien à envier aux côtes qui figurent dans les guides de voyage. Mais à La Gaulette, il n’y a pas de jaloux. Tout le monde n’a qu’un souhait : que l’endroit garde son côté discret pour bien des raisons. Néanmoins, cela n’empêche pas les habitants d’acueillir les visiteurs. Sur la route principale, à moins d’une gaulette de la roulotte, se trouvent plusieurs magasins qui proposent des produits de marque. Il faut croire que ceux-ci ont la cote car cela fait plusieurs années qu’ils opèrent.

La Gaulette, abrite aussi un débarcadère. Celui-ci ressemble à n’importe quel autre, avec ses petits bateaux bougeant au gré des vagues. Mais, attention il ne faut pas le dire à haute voix, car pour les habitants tout est mieux ici qu’ailleurs, même le débarcadère. Surtout à l’heure du coucher de soleil où le village se transforme en une carte postale grandeur nature.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires