St-Pierre: la saison des achats démarre

Avec le soutien de

St-Pierre a remporté le titre de premier centre d’attraction de l’Est la semaine dernière. Au centre commercial de Kendra, la foule était plus nombreuse que d’habitude entre les mercredi 8 et dimanche 12 novembre avec la tenue d’une foire des petites et moyennes entreprises organisée par la SMEDA. Une fois la cérémonie d’ouverture terminée, les étals des marchands de produits artisanaux dressés sous les chapiteaux ont été pris d’assaut. Voici quelques-uns dont les produits ont attiré les regards.

Les capteurs de rêves de Khimia

Chez Asha Khimia, les plumes colorées et pentagrammes brodées et nouées ont fait impression. «Le Dream Catcher a réalisé mon rêve.» Pour elle, les capteurs de rêves sont une passion dont elle a réussi à faire son métier. Elle les confectionne par plaisir et ne manque pas de jouer avec les couleurs, les matières et ajouter sa propre touche de créativité.

Un fruit méconnu

Le pepino, c’est un fruit que l’on voit rarement dans les grandes surfaces. Pourtant, Doorpatee Jalim en cultive chez elle. «C’est un fruit comme le melon. L’arbre fleurit tout le temps. À chaque récolte, vous pouvez avoir environ une vingtaine de pépino. Et l’arbre rapporte deux à trois fois par an.» Si cette dernière ne vend pas les fruits, elle vend les arbustes.

Bricoler le bois avec créativité

Chez Guypayen Guy Joseph, les questions abondent. Ce menuisier, qui a son atelier à Castel, posait fièrement devant ses tabourets en rafia, stool bar et un bar unique conçu de ses mains. Idée ingénieuse, il a façonné un bar en forme de tonneau avec une porte. Celle-ci s’éclaire de l’intérieur dès qu’on l’ouvre.

«Les tonneaux sont équipés d’un moteur qui aide à allumer les lampes qui y ont été installées. Quand au bois c’est du pin. J’ai seulement bricolé le bar en forme de tonneau pour lui donner un côté plus esthétique. Et je lui ai donné une patine antique dont le secret réside dans la manière de travailler le bois», explique notre interlocuteur. Mais il se garde bien de trop en dire par crainte qu’on ne lui pique son idée.

Amateurs d’aigreurs comblés

La halte est incontournable à l’étal de Manisha Jhubhoo Hemraz pour ceux qui adorent les achards, les condiments et autres piments écrasés. L’entrepreneure, qui a démarré sa petite entreprise en janvier, profite de cette plateforme pour attirer une plus importante clientèle. Si les achards de mangues, bilimbi et piments sont communs, elle a aussi ses petites spécialités à présenter à ceux qui recherchent autre chose.

«Je fais aussi des achards mixtes avec mangue, carotte et limon ou papaye, carotte et limon. Un peu de mélanges atypiques mais qui plaisent beaucoup aux gens», affirme cette habitante de St-Julien. Les jours où elle ne se présente pas à des expos-ventes, elle les passe à préparer ses produits qu’elle livre à des supermarchés de l’Est.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires