Yogida Sawmynaden: «Soodhun inn travay pou donn dimounn lakaz…»

Avec le soutien de
Les ministres Yogida Sawmynaden et Leela Devi Dookun-Luchoomun ont participé, ce dimanche 12 novembre, à une campagne de sensibilisation contre la drogue.

Les ministres Yogida Sawmynaden et Leela Devi Dookun-Luchoomun ont participé, ce dimanche 12 novembre, à une campagne de sensibilisation contre la drogue.

C’est Yogida Sawmynaden qui le dit. Certains Mauriciens ne sont pas des «patriotes». «Ils ne font que nous mettre des bâtons dans les roues.» Le ministre de la Technologie, de la communication et de l’innovation (TCI) intervenait, ce dimanche 12 novembre, lors d’une campagne de sensibilisation contre la drogue, à Moka.

Le ministre a notamment cité le cas de l’ex-ministre du Logement et des terres, Showkutally Soodhun. «Ki travay kamarad Soodhun inn fer pou donn dimounn lakaz. Malheureusent, on ne met pas l’accent sur le travail abattu pour combattre la misère», déplore Yogida Sawmynaden.

Dans la foulée, il a salué le courage et la détermination du Premier ministre, Pravind Jugnauth, à «kass lédo mafia ladrog». Ce combat, précise-t-il, est une des priorités du gouvernement. De lancer à l’auditoire : «Kan pé sézi ladrog par miliar, sa baron ki finn investi ou krwar li pou res trankil, ou krwar nou lavi pa an danzé?»

«Nous devons revoir notre propre comportement»

Ce qui fait dire au ministre des TCI que tous les Mauriciens sont concernés. Et qu’il faut «maryé piké». Yogida Sawmynaden en est persuadé : «Avek volonté sa gouvernman-la, nou pou kapav kass lédo mafia ladrog.»

Également présente, la ministre de l’Éducation a insisté sur le fait que le combat contre la drogue engage tout le pays. «Pour permettre aux jeunes de grandir et de s’épanouir, il nous faut leur donner les moyens d’éviter ce fléau», souligne Leela Devi Dookun-Luchoomun. Notamment à travers le sport et l’éducation.

D’ajouter que les adultes ont le devoir de protéger les enfants de la drogue. «En tant qu’adultes responsables, nous devons revoir notre façon de faire, revoir notre propre comportement afin de mieux encadrer les jeunes.»

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires