Ameenah Gurib-Fakim: «Nos différences ne doivent pas nous diviser»

Avec le soutien de
C’est sur son compte Facebook que la présidente de la République s’est exprimée.

C’est sur son compte Facebook que la présidente de la République s’est exprimée.

Elle ne s’est pas exprimée officiellement sur le dérapage de trop de Showkutally Soodhun. Celui qui lui a coûté son fauteuil de vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres. En revanche, sur sa page Facebook, la présidente de la République a partagé un message d’unité et d’harmonie.

«Le village où j’ai grandi est un microcosme du monde», écrit Ameenah Gurib-Fakim. Elle explique : «Je suis de foi musulmane, j’ai fréquenté une école catholique et mes voisins étaient des Hindus. Mes amis à l’école et dans mon village étaient de diverses cultures et religions.» D’ajouter qu’elle n’avait pas réalisé à quel point cela l’avait «enrichie» de grandir dans un tel environnement.

Ainsi, pour la présidente de la République : «Our diversity is our strength as I will always say… Let us celebrate it and use it to enrich ourselves and NOT divide us...»

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires