Drapeau indien placé à l’envers: le Premier ministre promet une enquête

Avec le soutien de
Le Yogi Adityanath lors de la signature du livre des visiteurs de l’Aapravasi Ghat, le 2 novembre.

Le Yogi Adityanath lors de la signature du livre des visiteurs de l’Aapravasi Ghat, le 2 novembre.

Le Tiranga (NdlR, drapeau tricolore indien) trônant à l’envers sur la table pendant que le Yogi Adityanath signe le livre des visiteurs de l’Aapravasi Ghat, le 2 novembre… Si la photo est passée inaperçue chez nous, elle n’a pas manqué d’attiser la colère des Twittos dans la Grande péninsule. Interrogé sur cette affaire, le Premier ministre Pravind Jugnauth a indiqué qu’une enquête a été initiée pour savoir comment cela a pu se produire.

Le Yogi s’est, en effet, attiré les foudres des internautes en postant cette photo sur son compte Twitter. Selon le site rvcj.com, le nombre et la virulence des insultes ont été tels que le Yogi a été contraint de l’enlever. «Les gens lui ont reproché de ne pas remarquer une chose si importante. Il a été la cible des trolls après avoir tweeté cette image de lui en train de signer le registre des visiteurs à l’Aapravasi Ghat, à l’île Maurice», rapporte le site. Le journal en ligne Times of India a aussi parlé de cette polémique.

Et certains utilisateurs du réseau social n’y sont pas allés de main morte. «Dear @myyogiadityanath, the least you could have gone was to ensure that the Indian flag is not inverted on the desk you sit #Shameful», a tweeté un internaute, alors qu’un autre l’a traité de «faux patriote». Un autre s’est, pour sa part, amusé à retourner la photo pour montrer comment le Tiranga devait être placé.

L’article souligne également que l’Aapravasi Ghat Trust Fund ainsi que le ministère de la Culture ont présenté leurs excuses pour cette bévue par le biais d’un communiqué.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires