Crise à Air Mauritius: la CTSP condamne le licenciement avec effet immédiat des pilotes

Avec le soutien de
Parlant au nom de la Confédération des travailleurs des secteurs publics et privé, Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo, respectivement le président et la secrétaire, demandent la réintégration immédiate des trois pilotes d’Air Mauritius qui ont été licenciés le 6 octobre 2017.

Parlant au nom de la Confédération des travailleurs des secteurs publics et privé, Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo, respectivement le président et la secrétaire, demandent la réintégration immédiate des trois pilotes d’Air Mauritius qui ont été licenciés le 6 octobre 2017.

La Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP) vole au secours des trois pilotes d’Air Mauritius qui ont été licenciés avec effet immédiat le vendredi 6 octobre. Dans un communiqué de presse émis ce lundi 9 octobre, elle dit «condamner sévèrement la décision unilatérale d’Air Mauritius de renvoyer les trois pilotes sans leur donner l’occasion de se disculper».

Ce que dit l’Employment Relations Act

Reeaz Chuttoo, le président de la confédération, et Jane Ragoo, la secrétaire, qui signent le communiqué, soulignent que ce licenciement traduit «le régime totalitaire qui existe à Air Mauritius qui se prend pour un Etat dans un Etat».

Ils font ressortir que selon l’Employment Relations Act, tout travailleur doit avoir l’occasion de se défendre devant un comité disciplinaire des accusations portées contre lui par la direction. Après la tenue d’un comité disciplinaire, si la décision est prise de mettre à pied le travailleur, ce dernier a l’occasion de saisir une cour de justice qui décidera si la décision de la direction est justifiée ou non.

«Ingérence politique»

La Confédération des travailleurs des secteurs public et privé ajoute qu’en plusieurs occasions, le Premier ministre Pravind Jugnauth a fait part de l’importance de laisser les institutions faire leur travail sans aucune ingérence. L’instance syndicale fait aussi valoir qu’Air Mauritius ne peut pas être juge et partie. «C’est un mauvais signal envoyé à tous les employeurs du pays.»

Par conséquent, la CTSP exprime son «entière solidarité» envers les trois pilotes et tous les autres pilotes qui ont été «soumis à la répression et à l’humiliation pour non-respect de leur contrat de travail». Elle rappelle que depuis 2014, elle a plaidé pour un changement d’attitude à Air Mauritius qui «a continuellement refusé de s’engager à améliorer les conditions de travail et à augmenter le salaire de toutes les catégories de travailleurs, qu’ils soient d’Air Mauritius ou d’Airmate».

Réintégration immédiate réclamée

Les syndicalistes demandent la réintégration immédiate et sans condition des trois pilotes qui ont été «injustement licenciés». Ils réclament aussi que la direction d’Air Mauritius ouvre des négociations avec tous les syndicats existants sur les ébauches d’accords collectifs, qui sont «depuis longtemps» en sa possession. Enfin ils considèrent qu’il est «grand temps» que la compagnie nationale d’aviation commence à opérer selon les paramètres de la loi sans ingérence politique.

Publicité
Publicité

Des pilotes étaient malades, d’autres indisponibles. Résultats des courses, plusieurs vols annulés, des centaines de passagers mécontents, les contrats de trois pilotes résiliés, la menace de sanctions contre la compagnie nationale d’aviation par la Fédération internationale des associations de pilotes de ligne et, pour clôturer le tout, cet ordre d’expulsion du territoire à l’encontre d’un des pilotes étrangers émanant du bureau du Premier ministre. En l’espace de trois jours, Air Mauritius (MK), qui a souvent connu des turbulences, est passée par l’une des pires crises de son existence. Alors que la communication officielle de MK parle d’une ligne de communication établie entre la direction et les pilotes, les dernières rumeurs font état d’une charge de complot qui pourrait peser sur certains de ces membres d’équipage. Une affaire à suivre…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires