Anil Gayan: «Pa capav aksepté ki bann pilot pren enn konpani kouma MK en otaz»

Avec le soutien de
Anil Gayan, lors du point de presse du gouvernement ce samedi 7 octobre.

Anil Gayan, lors du point de presse du gouvernement, ce samedi 7 octobre.

«Nou pa kapav permet nimport ki group met en péril lékonomi nou péi.» Déclaration faite par Anil Gayan, ce samedi 7 octobre, lors du point de presse hebdomadaire du gouvernement, au bâtiment d’Air Mauritius (MK) à Port-Louis.

«Cette action concertée de la part des pilotes de MK ont terni la réputation de Maurice», affirme-t-il. Anil Gayan a ajouté que c’est triste que ces évènements se produisent alors que la compagnie nationale d’aviation fête ses 50 ans d’existence.

Cependant, il avance qu’il a entièrement confiance au CEO de MK, Somas Appavou. Selon le ministre, le CEO est en train de bien gérer ce problème au sein de l’organisme et de par les sanctions prises contre des pilotes. Par ailleurs, Anil Gayan a déploré le fait que des personnes, qui se rendaient à Chennai pour des soins médicaux, n’ont pas pu prendre leur vol à temps. Une situation qu’il qualifie de «très grave».

Autres sujets abordés : la housing unit, la semaine du cinéma, le divali festival, la peste a Madasgacar, le Boolell leak et l’affaire Soodhun.

Publicité
Publicité

Des pilotes étaient malades, d’autres indisponibles. Résultats des courses, plusieurs vols annulés, des centaines de passagers mécontents, les contrats de trois pilotes résiliés, la menace de sanctions contre la compagnie nationale d’aviation par la Fédération internationale des associations de pilotes de ligne et, pour clôturer le tout, cet ordre d’expulsion du territoire à l’encontre d’un des pilotes étrangers émanant du bureau du Premier ministre. En l’espace de trois jours, Air Mauritius (MK), qui a souvent connu des turbulences, est passée par l’une des pires crises de son existence. Alors que la communication officielle de MK parle d’une ligne de communication établie entre la direction et les pilotes, les dernières rumeurs font état d’une charge de complot qui pourrait peser sur certains de ces membres d’équipage. Une affaire à suivre…

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires