Metro Express: «J’écrirai une lettre à Narendra Modi», annonce Bhadain

Avec le soutien de
Le leader du Reform Party a organisé un rassemblement à la municipalité de Quatre-Bornes, ce mercredi 6 septembre.

Le leader du Reform Party a organisé un rassemblement à la municipalité de Quatre-Bornes, ce mercredi 6 septembre.

Ce qui se passera à Quatre-Bornes «sera 100 fois pire qu’à La Butte et Résidence Barkly». Foi de Roshi Bhadain. Il n’en démord pas : «Éna zanfan pou mor ar sa train-la dan lavil.» Raison pour laquelle dès demain matin, le Reform Party lancera une pétition à Quatre-Bornes, «lakaz par lakaz», contre le métro express. C’est ce qu’il a annoncé, dans la soirée de ce mercredi 6 septembre, lors d’un rassemblement à la municipalité de la ville des fleurs.

Selon Roshi Bhadain, cette pétition sera par la suite envoyée au gouvernement indien. Après tout, «sé ar sa kas l’Inde-la ki pé fer métro». Le leader du Reform Party affirme qu’il enverra une lettre au Premier ministre indien, Narendra Modi. «Li désidé ek so sazess.» Pravind Jugnauth avait, lui, envoyé une lettre à Narendra Modi, pour dénoncer le métro léger, en 2014...

Dans la foulée, l’ex-ministre s’étonne de l’absence de Xavier-Luc Duval à Quatre-Bornes. Pourtant, le leader du PMSD est l’un des députés de la circonscription n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes. «Duval koté, li? Pa so responsabilité?» 

Toujours est-il, soutient Roshi Bhadain, que c’est grâce à sa présence sur le terrain que l’ordre d’éviction à l’avenue Victoria n’a pas été exécuté. «La mairie de Quatre-Bornes a émis l’ordre d’éviction depuis le 31 juillet. Mé person pa’nn oz vini akoz Roshi Bhadain ki la...» 

«Reform party pou dan prosin gouvernman pou formé. La voix du peuple est la voix de Dieu.»

De s’enorgueillir de son bilan à la tête du ministère des Services financiers et de la bonne gouvernance. «Minister Good Governance mo’nn kréé li. Biro mem mo pa ti éna. An dézan, mo minister inn pass pli boukou lalwa. Quatre-Bornes fier mo’nn amenn Rs 12 milliards l’Inde kado. Pravind Jugnauth inn amenn det li.»

Dans la foulée, il devait s’en prendre à Shakeel Mohamed, Navin Ramgoolam et Arvin Boolell. «Quand il y a eu des incidents à La Butte, ils étaient sur place. Mais ils ont, eux-mêmes, fait le tracé du métro.» Et d’ironiser : «Sa gouverman dir pa pou fer, apré li fer. Sa kout-la, Ramgoolam ki dir pa fer!»

Roshi Bhadain s’est notamment attardé sur le cas d’Arvin Boolell. «Li pé rod kokin mo plas dan Parlman.» D’ajouter : «Li pé marsé dan Quatre-Bornes, mo get li, li pé diman soutien. Li kapav fer séki mo’nn fer dan Parlman li?» Il a, en outre, tiré à boulets rouges sur le Mouvement patriotique qui, selon lui, aiderait Arvin Boolell.

Le leader du Reform Party se dit d’ailleurs indigné que le PTr, le MMM et le PMSD aient chacun proposé un candidat à la partielle. Et ce, au lieu de «donn koudmin pou sov lavil». 

Il n’empêche, pour le leader du Reform Party, il est clair qu’à travers l’élection partielle, les habitants de Quatre-Bornes décideront du «destin du pays». Roshi Bhadain en est persuadé : «Cette partielle changera la donne sur l’échiquier politique.» Et, marké gardé, «Reform party pou dan prosin gouvernman pou formé. La voix du peuple est la voix de Dieu». 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires