Contrat de MT: un agent MSM du n°8 touche le gros lot

Avec le soutien de
Le directeur général de MT, Sherry Singh, en face du Premier ministre, Pravind Jugnauth, alors que Sanjay Karria est debout au centre.

Le directeur général de MT, Sherry Singh, en face du Premier ministre, Pravind Jugnauth, alors que Sanjay Karria est debout au centre.

Perfect Job Company Ltd. Ce nom ne vous dit peut être rien. Ce qui est certain, c’est qu’il parle à beaucoup au nº8, Moka–Quartier-Militaire. La société, domiciliée à avenue Myosotis, Saint-Pierre, a été enregistrée le 9 juillet 2014. Puis, en même temps que l’alliance Lepep aurait accédé au pouvoir, soit en décembre 2014, elle aurait décroché un contrat de Mauritius Telecom (MT) pour l’entretien de ses bâtiments, dont la peinture.

Derrière Perfect Job Company, deux noms reviennent sans cesse. Du moins, dans la circonscription Moka–Quartier-Militaire. D’abord, celui de Sanjay Karria, Constituency Clerk du Premier ministre, Pravind Jugnauth, et propriétaire d’une boutique à Circonstance, St-Pierre. Ensuite, celui de Sadaven Chocken, un agent du Mouvement socialiste militant (MSM) au nº8. Selon le registre officiel du Registrar of Companies, le dernier nommé est l’unique actionnaire de Perfect Job Company Ltd, avec un capital de Rs 100 000. Il est aussi le seul directeur de la compagnie. L’express a tenté de le joindre, en vain.

Pour sa part, Sanjay Karria, que l’express a interrogé, jeudi, affirme qu’il n’a aucun contrat à son nom et se défend d’avoir un quelconque lien avec Perfect Job Company Ltd. Cela, même si le Constituency Clerk du Premier ministre avoue connaître l’existence de cette compagnie. Tout comme il dit connaître Sadaven Chocken «sur le plan politique uniquement», puisqu’il le rencontre au niveau du régional du MSM.

L’express a également fait parvenir des questions à MT pour savoir si Perfect Job Company Ltd a déjà obtenu un tel contrat avant décembre 2014. Et, si oui, quand. Ou encore à quand remonte le dernier exercice d’appel d’offres pour l’octroi de ce contrat. Leur réplique, laconique : «C’est contraire à notre politique de révéler une quelconque information qui est commercialement sensible.»

Du côté des membres du syndicat chez MT, cette situation ne semble guère déranger. Suraj Ray, président de la Telecommunication Employees and Staff Association, réplique qu’une compagnie fait ce qu’elle veut du moment que c’est dans son intérêt. «Contrairement à l’ancien gouvernement, l’actuel met beaucoup d’ordre et ce sont les employés qui sortent gagnants», fait-il valoir.

S’il met également en avant «plus de transparence dorénavant au sein de MT», Suraj Ray évite de s’attarder sur le contrat décroché par Perfect Job Company Ltd. «Ce sont de petites choses de tous les jours et comme cela relève du procurement, je ne pourrai faire de commentaire.»

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires