Pétition: l’opposition réclame la démission de la présidente

Avec le soutien de
La présidente, Ameenah Gurib-Fakim.

La présidente, Ameenah Gurib-Fakim.

La version finale sera circulée au Parlement, mardi. La pétition en question, rédigée par le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, réclame la démission de la présidente de la République. 

Ce qui est reproché à Ameenah Gurib-Fakim ? D’avoir agi en dehors des paramètres de ses fonctions et d’avoir enfreint les articles (18) et (20) de la Financial Services Act dans le cadre de l’affaire Sobrinho.

Les membres de l’opposition signeront-ils la pétition ? Oui, si l’on en croit Reza Uteem. «La présidente ne s’est pas expliquée. Elle n’a pas dit ce qu’elle a reçu en retour de l’homme d’affaires angolais.» Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, hier, le leader du MMM, Paul Bérenger, a pour sa part «conseillé» à la présidente de «se retirer tranquillement dans l’intérêt de Maurice avant qu’une quelconque pétition ne soit signée».

Destitution

Les quatre parlementaires rouges, eux, mettent l’accent sur le fait que, jusqu’à présent, Ameenah Gurib-Fakim n’a donné aucune explication plausible en ce qu’il s’agit de sa relation avec Àlvaro Sobhrino. Shakeel Mohamed, Ritesh Ramphul, Osman Mohamed et Ezra Jhuboo, signeront donc la pétition. 

Du côté du Mouvement patriotique, on affirme qu’une décision finale sera prise lors de la réunion du bureau national, demain. «Mais il est fort probable qu’on signe la lettre», confie Alan Ganoo.

«Comment ne pas la signer ?» déclare la députée indépendante, Danielle Selvon. D’ailleurs, ajoute-t-elle, la population réclame également la démission de la présidente. Quant au député indépendant Kavi Ramano, il est resté injoignable. 

Quoi qu’il en soit, la démarche de l’opposition est symbolique, affirme l’ancien Speaker de l’Assemblée, Ajay Daby. «C’est un constat clinique, que seuls les aveugles ne pourront voir.» Pour destituer la présidente de la République, qui est presque intouchable, selon la Constitution, il faut que les parlementaires commencent par déposer une motion au Parlement. Une enquête sera ensuite initiée et elle risque de se transformer en commission d’enquête… «C’est à la lumière des conclusions du rapport qui s’ensuivra qu’une décision concernant la destitution pourra être prise par la majorité parlementaire.»

Doit-elle partir?

Cynthia Cootet, femme au foyer

C’est une épreuve pour la présidente. Quand elle a accepté ce poste, elle était consciente des enjeux politiques. Des postes de ce genre demandent que l’on prenne de grandes décisions. C’est maintenant le moment d’en prendre. Elle ne doit pas démissionner.

Vishal Kasory, travaille à l’aéroport 

L’opposition en fait trop avec cette affaire. La présidente s’est retirée de Planet Earth Institute. Il n’est donc pas nécessaire qu’elle démissionne. L’ancien régime était lui-même à l’origine de bon nombre de polémiques. Elle a fait le nécessaire pour emmener des investisseurs à Maurice mais elle a fauté dans le processus. Il faut lui donner plus de temps.

Ekristha Gokul, étudiante

Cette affaire va dans tous les sens. On ne sait plus qui écouter. La présidente doit rester si elle veut faire son travail pour le peuple. Pour le moment, je trouve qu’elle le fait bien mais elle doit tirer des leçons de cette situation et éviter que cela ne se répète. Si la présidente avait d'autres motifs, c’est légitime qu’elle démissionne.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires