Paul Bérenger: «Le pays est en état de choc»

Avec le soutien de
Paul Bérenger, entouré de l’état-major des mauves, en conférence de presse, le samedi 18 mars.

Paul Bérenger, entouré de l’état-major des mauves, en conférence de presse, le samedi 18 mars.

«Je constate que le pays est en état de choc après l’affaire Sobrinho et la saisie record d’une cargaison de drogue, valant Rs 2 milliards, à la douane.» C’est ce qu’a déclaré, samedi 18 mars, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, lors d’une conférence de presse à l’hôtel Hennessy Park. Il a affirmé que la priorité dans  l’immédiat est d’empêcher un «double cover-up».

Au-delà de cela, dit-il, les Mauriciens constatent qu’il est urgent d’amender la loi pour combattre la corruption, le trafic de drogue et l’enrichissement illégal. Il est urgent de venir de l’avant avec une nouvelle Declaration of Assets Act, pourvue de peines d’emprisonnement, et d’une loi sur le financement des partis politiques. «Avant tout, ce que le pays demande, c’est un grand coup de balai», dit-il.

En ce qui concerne la drogue, il a affirmé qu’en 1985, il y avait l’affaire Amsterdam Boys. 32 ans plus tard, poursuit-il, l’histoire se répète, avec cette fois, une saisie record de drogue, dont la valeur marchande est estimée à Rs 2 milliards et qui impliquerait «enn zanfan lakaz».

Parlant de l’affaire Sobrinho, le leader du MMM devait affirmer que, selon ses renseignements, la police ne s’est pas encore penchée sur cette affaire.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires