Conseillers du Premier ministre: les «dinosaures» ont le vent en poupe

Sir Bhinod Bacha, Dev Manraj, Georges Chung Tick Kan et Prakash Maunthrooa.

Sir Bhinod Bacha, Dev Manraj, Georges Chung Tick Kan et Prakash Maunthrooa.

Fait notable : dans l’équipe de conseillers du Premier ministre, Pravind Jugnauth, hormis de nouveaux visages, dont Sherry Singh et Kim Catlow, on retrouve des personnalités connues. Ces conseillers «d’un certain âge» ont une expérience certaine dans la gestion des affaires publiques et semblent indispensables. Certains gardent leurs postes, d’autres reviennent quand ceux qui leur font confiance retrouvent les arcanes du pouvoir.

Pourquoi les services de ces conseillers sont-ils si prisés? Qu’est-ce qui motive leur recrutement et à quelles tâches vont-ils s’atteler? Ce qui est sûr, c’est que parmi les incontournables, quatre noms reviennent avec insistance : Bhinod Bacha, Dev Manraj, Georges Chung Tick Kan et Prakash Maunthrooa.

Sir Bhinod Bacha

L’ancien chef de la fonction publique, fringant septuagénaire, reprend du service au bureau du Premier ministre. C’est à la fin des années 60 qu’il a rejoint ce qu’on appelait alors le service civil. Le jeune cadre sera aux côtés du Premier ministre d’alors, sir Seewoosagur Ramgoolam. Il restera au Prime Minister’s Office (PMO) même après le changement de gouvernement, en 1982.

Sir Bhinod Bacha a gravi les échelons pour cumuler les fonctions de chef de la Fonction publique et secrétaire aux Affaires intérieures. En même temps, il siégeait sur un nombre impressionnant de conseils d’administration de corps parapublics. Il est revenu dans le cercle du pouvoir après les élections de 2010 comme conseiller au ministère du Logement et des Terres.

Après les élections de décembre 2014, il quitte son poste avec réticence. Au bâtiment du Trésor, on laisse entendre qu’il sera surtout affecté à la rédaction des discours et à la préparation des réponses parlementaires.

Dev Manraj

Dev Manraj compte parmi les hauts responsables des finances du pays depuis la fin des années 80. Cet expert-comptable de formation a rejoint le ministère des Finances en 1973. Il y a fait carrière pour accéder au poste de secrétaire financier. Dev Manraj a été au service de plusieurs ministres des Finances, de sir Veerasamy Ringadoo à Pravind Jugnauth en passant par Paul Bérenger et Rama Sithanen. Il a été membre de nombreux conseils d’administration de compagnies de l’État, dont Air Mauritius, SICOM, State Bank ou encore Development Bank of Maurius.

Le secrétaire financier a été étroitement lié au lancement des institutions qui ont aujourd’hui pris de l’envergure. Parmi elles, le Board of Investment, la Compagnie nationale de transport et la Mauritius Freeport Authority. Dev Manraj est revenu dans le giron du pouvoir quand Navin Ramgoolam était Premier ministre. Il est, depuis, secrétaire financier, donc un des principaux responsables des finances de l’État.

Georges Chung Tick Kan

Le Senior Advisor en matières économiques auprès du Premier ministre n’a jamais été fonctionnaire. Il vient du secteur privé, qu’il a rejoint après avoir enseigné pendant quelques années au Mauritius Institute of Education.

L’économiste Georges Chung Tick Kan a investi dans plusieurs secteurs, allant de la presse – il avait lancé l’hebdomadaire 5-plus – à l’imprimerie en passant par le textile et la finance. Georges Chung a été conseiller de ministre depuis les années 80. Il avait pris ses fonctions alors que Vishnu Lutchmeenaraidoo était ministre des Finances. Le Senior Advisor était partie prenante dans le lancement de la Bourse de Maurice. Aujourd’hui au PMO, il est responsable, entre autres, des dossiers Air Corridor et Metro Express.

Prakash Maunthrooa

Il est présenté comme l’un des hommes les plus influents dans le cercle du pouvoir. Prakash Maunthrooa n’a pas fait carrière au PMO. Il a occupé les fonctions de directeur à la Mauritius Ports Authority (MPA). D’aucuns le disaient proche du MMM. Pourtant, en 2003, quand sir Anerood Jugnauth accède aux fonctions de président de la République, c’est Prakash Maunthrooa qui sera le candidat de l’alliance MSM-MMM à l’élection partielle qui s’ensuit. Il se fait battre par le candidat travailliste Rajesh Jeetah. C’est ainsi que Prakash Maunthrooa se retrouve au Sun Trust Building, à s’occuper du secrétariat du MSM.

En 2010, quand le parti soleil se retrouve au pouvoir, Prakash Maunthrooa est nommé directeur du Board of Investment. Il démissionne quand son parti quitte le gouvernement. Après le retour de sir Anerood Jugnauth au gouvernement, l’ancien directeur de la MPA devient Senior Advisor au PMO avec des missions spécifiques. Il siège sur plusieurs conseils d’administration de compagnies de l’État, avec des interventions qualifiées d’intempestives. Lui aussi a connu des moments difficiles. Il est actuellement poursuivi en cour dans un procès pour corruption alléguée, connue comme l’affaire Boskalis.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires