PNQ: le gouvernement ne «peut rien faire» dans le cas de Yashika Bageerathi

Avec le soutien de

Une manifestation d'étudiants anglais en faveur de Yashika Bageerathi. Le Premier ministre a affirmé, ce mardi 8 avril au Parlement, que Maurice ne peut rien faire concernant son expulsion de Grande-Bretagne.

Le Premier ministre a été très clair. L’Etat ne peut rien faire concernant l’expulsion de Yashika Bageerathi de Grande-Bretagne. En réponse à la PNQ du leader de l’opposition, ce mardi 8 avril, il a précisé qu’«aucune déposition n’a été faite» concernant l’histoire de viol que la jeune fille a évoquée, que ce soit avant de partir pour l’Angleterre ou après son retour forcé à Maurice. 
 
A son arrivée dans l'île le jeudi 3 avril, elle a été longuement interrogée sur ces allégations de viol, qu’elle a évoquées afin de demander l’asile à la justice britannique. Navin Ramgoolam a, en outre, soutenu que l’étudiante n’est «jamais entrée en contact avec les autorités mauriciennes en Grande-Bretagne» pour leur demander de l’aide. 
 
«Personne ne sait où elle se trouve actuellement», a-t-il ajouté. La police est toutefois à sa recherche afin de pouvoir lui venir en aide en cas de besoin, a conclu le Premier ministre.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires