Décrypte le jt en langue des signes mauricienne

Avec le soutien de
Experte en Langue des signes, interprète en Français-Langue des signes, travaillant depuis quinze ans à France Télévisions, Monique Gendrot a élaboré le Journal télévisé en Langue des Signes mauricienne. Après son départ, c?est Alain Gébert, directeur du projet de développement de la Langue des signes mauricienne qui a pris le relais. Monique Gendrot nous explique l?enjeu de ce journal télévisé, à l?antenne depuis le 17 mars dernier. ● Comment vous êtes-vous retrouvée au c?ur de l?élaboration de ce Journal télévisé (JT) en Langue des Signes mauricienne ? Je suis interprète en Langue des signes. C?est-à-dire que j?interviens partout où il y a un problème de communication entre une personne sourde et une personne entendante. L?île Maurice a signé la Convention internationale des droits des personnes handicapées des Nations unies. Cette convention propose un certain nombre de recommendations, dont l?une, qui concerne l?accessibilité des personnes sourdes et malentendantes à l?information télévisée, au même titre que tout autre citoyen. A Maurice il y a eu une volonté politique ferme à ce sujet. Dans le cadre de son projet, Alain Gébert a été approché par la gouvernement dans ce sens. Il m?a laissée ensuite définir un concept pour que la Langue des signes mauricienne, enseignée par lui depuis 2003, soit au c?ur d?un journal télévisé à l?attention des sourds et des malentendants. Nous avons travaillé sur un concept réunissant des présentatrices sourdes à l?écran avec des apprentis-interprètes chargés de travailler sur les textes des journalistes de la MBC. ● Comment avez-vous procédé ? A partir de ces textes, les apprentis-interprètes travaillent à les « déverbaliser» afin de les transposer sous forme de schémas précis afin de les rendre visuels et permettre aux présentatrices sourdes de faire leur travail à l?antenne. Les apprentis-interprètes font ainsi percer le sens des brèves à l?attention des présentatrices. Celles-ci les transposent ensuite dans la Langue des signes mauricienne, avant de les présenter à l?antenne. Nous avons eu deux sessions de formation de soixante heures chacune avec les présentatrices et les apprentis-interprètes, l?une en novembre dernier, l?autre en mars dernier. ● Etes-vous satisfaite de ce Journal télévisé en Langue des signes mauricienne ? Des ajustements sont encore à faire. Un suivi est necessaire. En effet, les consignes relatives au concept ne sont pas toujours respectées. Deux JT correspondent jusque- là au concept initial. Une première évaluation va être faite suite aux différentes diffusions depuis son lancement. Ce JT est un grand pas en avant. Cette formule et ce concept devraient être pérennisés car contrairement à France Télévisions où se sont des interprètes qui sont à l?écran, à l?île Maurice, se sont des personnes sourdes qui s?attèlent à la présentation du JT. Il n?y a pas de meilleur présentateur pour ce JT qu?un locuteur même de la langue. Cette formule pourrait donc intéresser d?autres pays à l?avènement d?un JT national pour les sourds et les malentendants. Propos recueillis par Martine LUCHMUN
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires