Naïade Resorts cède 41,5 % à Mon Loisir et Bourbon

Avec le soutien de
Le troisième groupe hôtelier du pays, Naïade Resorts, change de main. Un groupe d?investisseurs comprenant le groupe Mon Loisir de la famille Lagesse, Anglo-Mauritius et le groupe Bourbon de Jacques de Chateauvieux ont acquis 41,5 % des actions du groupe hier suite à un ?acheté-vendu? sur le marché hors cote. Près de 32 millions d?actions de Naïade Resorts ont été rachetées à Rs 18 l?unité pour un montant global de Rs 558 millions. Une partie non déterminée a été acquise par des membres de l?exécutif du groupe Naïade. Selon nos informations, Bourbon Axa Investment Fund, l?investing arm du groupe Bourbon n?a pas encore obtenu tous les permis nécessaires à sa prise de participation dans le groupe hôtelier. Cette transaction implique l?acquisition de biens immobiliers qui est interdite aux étrangers à moins d?une permission spéciale du bureau du Premier ministre. Une structure de warehousing a été créée pour détenir les actions de Naïade Resorts devant revenir au groupe de Jacques de Chateauvieux en attendant qu?il obtienne les dérogations d?usage. A la fin de l?exercice, les groupes Mon Loisir et Bourbon devraient se partager presque à moitié les 41,5 % du capital de Naïade Resorts acquis hier. Rapide expansion ?Naïade Resorts est le troisième groupe hôtelier du pays. C?est un groupe en pleine croissance qui correspond à notre stratégie d?investir dans des compagnies leaders dans leur domaine et dont le potentiel de croissance locale et régionale reste important. De plus, les secteur touristique en général est en expansion?, déclare Arnaud Lagesse, directeur financier du groupe Mon Loisir. Le changement dans l?actionnariat implique aussi des changements au niveau du conseil d?administration. Cinq des actionnaires ayant vendu leurs parts quittent le board. Il s?agit de Ramesh Kalachand, Didier Maingard, René Leclézio (PAD), Michel Ah-See (SBM Investment) et Dominique Galéa (ATS). Patrick Leal qui a aussi vendu une partie de ses actions continuera à siéger au conseil d?administration. Au niveau de la direction, aucun changement n?est prévu. Patrice Hardy, Chief Executive de Naïade Resorts, se réjouit d?ailleurs de l?arrivée des nouveaux actionnaires. ?Le renforcement dans l?actionnariat de Naïades nous paraît de bon augure. Il s?agit en plus d?actionnaires avec lesquels nous avons l?habitude de travailler. Ils expriment ainsi leur confiance dans la santé financière de l?entreprise et dans son potentiel d?expansion pour l?avenir. Cette transaction me semble excellente pour l?ensemble des actionnaires de Naïade et de sa filiale Holiday & Leisure?, dit-il. Dans les milieux boursiers et hôteliers on spécule beaucoup sur les vraies raisons de cette transaction. Certains analystes soutiennent que Naïade Resorts avait des besoins financiers pour soutenir l?acquisition récente des hôtels Merville et Le Grand-Gaube ? rebaptisée Legends ? dans le sillage du deal Illovo. Pierre d?Unienville, Chief Executive de Braits (Mauritius) qui a monté cette opération dément catégoriquement ce point de vue. ?Nous avons analysé minutieusement la solidité financière de Naïade Resorts. C?est vrai qu?elle s?est endettée mais elle est loin d?être surendettée. Elle génère suffisamment de cash flow pour honorer confortablement ses dettes. C?est un trés bon deal?, soutient Pierre d?Unienville. Le groupe Naïade Resorts possède cinq établissements hôteliers totalisant un parc de 750 chambres environ. Après Le Tropical, son premier hôtel à Trou-d?Eau-Douce, le groupe a connu une rapide expansion avec la construction de Les Pavillons au Morne et du Beau Rivage à Belle-Mare. Dans le sillage de la vente des actifs d?Illovo, les hôtels Merville et le Grand-Gaube ont été rachetés par Naïade Resorts. Le groupe gère également un hôtel, les Cocotiers, à Rodrigues. Le rachat d?une partie des actions de Naïade Resorts au groupe Bourbon permet à ce dernier de faire son entrée dans l?hôtellerie mauricienne. Après la grande distribution, le port franc et maintenant l?hôtellerie, on prête au groupe de Jacques de Chateauvieux l?intention d?étendre ses investissements à Maurice dans d?autres domaines.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires