Le nouveau portail du gouvernement attend 500 millions de clics en un an

Avec le soutien de

170 sites Internet et 65 services en ligne. C’est ce que propose le nouveau portail du gouvernement, www.gov.mu. Le ministre justifie le budget alloué, Rs 50 millions, à la création du portail. «C’est la vitrine du pays», affirme-t-il.


Le site Internet, modélisé par FRCI LTD et son partenaire LinkDev, a été lancé par le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication, Tassarajen Pillay Chedumbrum à Ebène, vendredi 22 février. Le site utilise la technologie Microsoft Sharepoint. La nouvelle plate-forme contient aussi les liens internes à tous les départements du gouvernement.

Un internaute peut prendre rendez-vous pour les tests oraux en vue d’obtenir un permis de conduire. Il peut également choisir le numéro de la plaque d’immatriculation de son véhicule.

Le ministre des TIC affirme qu’il fallait un «state-of-the-art website». Selon Tassarajen Pillay Chedumbrum, le portail offre un éventail de services et sera tourné vers le public. «Le site sera une plate-forme interactive et fera le pont entre le public et le gouvernement. Les Mauriciens et les étrangers pourront découvrir notre pays d’une autre façon. Nous sommes les premiers en Afrique à adopter une telle plate-forme», souligne le ministre.

Il annonce qu’un responsable informatique sera nommé au sein de chaque ministère pour développer davantage de e-services et ainsi réduire le coût et le temps pour traiter des dossiers. «Chaque département doit se mettre à la page. Le Head of IT sera responsable de l’application des projets pour son ministère, mais aussi en ce qu’il s’agit de poster des contenus pour agrémenter le site en intranet. Il y aura un conseil qui va regrouper ces Heads of IT, dont mon PS va présider. Il faudra développer des projets pour faciliter la vie des gens», confie Tassarajen Pillay Chedumbrum.

Grâce à Google maps, les internautes pourront voir les endroits et les routes du pays. Mais le site internet prendra également en charge le partage sur les principaux réseaux sociaux. Désormais, tous les documents émanant du gouvernement seront accessibles via l’E-Book, qui est un fichier en PDF.

Les citoyens mauriciens pourront créer leur propre profil pour gérer leurs demandes pour les e-services. D’ailleurs, le nouveau portail est compatible avec les plates-formes mobiles, les Smartphones et les tablettes tactiles. Dans un deuxième temps, des applications mobiles seront développées afin que gov.mu ait une apps dédiée et, dans le long terme, une application pour des services spécifiques. Le ministre des TIC fait un appel pour offrir la chance aux jeunes talents de créer ces applications.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires