LaMinuteInfo: le Gender Caucus condamne le langage de Mahmad Kodabaccus

Avec le soutien de

A la une de LaMinuteInfo : les membres du Parliamentary Gender Caucus reunis aujourd’hui, condamnent le langage de  Mahmad Kodabaccus envers la speaker Maya Hanoomanjee lors d'un rassemblement. Ils souhaitent que les politiciens fassent preuve de retenue dans le langage utilisé. Egalement dans l’actualité, les recherches pour retrouver Dinesh Domah après l’incendie de Shoprite se poursuivent.


Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Remaniement ministériel: «déçu», Soodhun réfléchit sur son avenir politique, SAJ «attristé»

L’ancien n°4 du gouvernement tiendra une réunion nocturne, ce vendredi 17 novembre, au Noor Hall, à Phoenix, pour évoquer son avenir politique.

L’ancien n°4 du gouvernement tiendra une réunion nocturne, ce vendredi 17 novembre, au Noor Hall, à Phoenix, pour évoquer son avenir politique.

Showkutally Soodhun serait déçu par la direction du MSM, dont il est le président. Surtout après le remaniement ministériel survenu après qu’il a dû «step down» comme vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres. C’était dans le sillage de la diffusion d’une vidéo où il tient des propos à fort relent communal concernant l’allocation de maisons de la National Housing Development Company.  

Le député de la circonscription n°15, La Caverne-Phoenix, tiendra une réunion nocturne, ce vendredi 17 novembre, au Noor Hall, à Phoenix, pour évoquer son avenir politique. Il aurait laissé entendre qu’il était triste après avoir tant sacrifié pour le parti soleil. 

Selon nos informations, il aurait été en contact avec quelques députés qui lui sont fidèles. Nous avons tenté de le contacter, en vain.

Du reste, Showkutally Soodhun n’est pas la seule personne mécontente du récent remanient ministériel. Le Parliamentary Private Secretary Raj Rampertab avait menacé de démissionner, hier. Il est cependant revenu à de meilleurs sentiments après une réunion avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth. 

Absence remarquée de SAJ

L’absence de sir Anerood Jugnauth à la prestation de serment de Fazila Jeewa-Daureeawoo et Roubina Jadoo-Jaunbocus, jeudi 16 novembre, est diversement commentée. D’aucuns soutiennent qu’il est attristé par le départ de Showkutally Soodhun, un des anciens du MSM. 

De plus, l’ancien chef du gouvernement était parmi ceux qui avaient recommandé à Pravind Jugnauth de nommer Vishnu Lutchmeenaraidoo comme le n°4 du gouvernement. D’ailleurs, un communiqué officiel avait été émis en ce sens dimanche 12 novembre, pour confirmer cette nomination. 

Revirement de situation, trois jours plus tard. Le Premier ministre a revu la hiérarchie de son gouvernement. La pression socioreligieuse pour nommer Fazila Daureeawoo au front bench serait à l’origine de ce changement.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

LaMinuteInfo: l’avocat Athon Murday s’emmêle les pinceaux devant la commission drogue

A la une de LaMinuteInfo de ce jeudi 16 novembre, les avocats Mamade Bocus et Athon Murday ont été auditionnés par la commission d’enquête sur la drogue. Le second nommé n’a pas été convaincant. Egalement dans l’actualité, la proposition de Rs 8 000- Rs 8 500 pour le salaire minimum fait des mécontents.

Il n’est pas le seul avocat cité lors des auditions devant la Commission d’enquête sur la drogue mais il en est certainement le plus diversement commenté. Pour cause, plusieurs témoignages accablants jouent en sa défaveur. Retour sur cet avocat-politicien dont le nom est cité dans des affaires de drogues depuis plus de 20 ans.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Disparition: Dieter Chierry Barry porté manquant depuis mardi

Dieter Chierry Barry est parti travailler mardi matin mais n'a jamais regagné son domicile à Baie-du-Tombeau.

Dieter Chierry Barry est parti travailler, mardi matin, mais n'est jamais rentré chez lui, à Baie-du-Tombeau.

Ses proches sont dans l’angoisse. Pour cause, Dieter Chierry Barry, 32 ans, est porté manquant depuis mardi 14 novembre. Il est parti travailler le matin mais n'a jamais regagné son domicile à Baie-du-Tombeau.

Sa disparition a été signalée à la police par sa concubine. Séparé de son épouse, Dieter Barry est père de quatre enfants. Ses proches le décrivent comme un homme sans histoire.

Le jour de sa disparition, cet agent d'entretien avait parlé à son employeur le matin. Après, plus de contact. Son frère Yannick, informé de la situation, a tenté de se mettre en contact avec lui, mais en vain. Son téléphone n'avait plus de tonalité.

Toute information à son sujet doit être raportée au poste de police le plus proche.


Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Abus sexuels: «Il faut continuer à s’indigner» dit Henry Coombes

Henry Coombes est catégorique. Il faut, dit-il, que la loi prenne en charge les gens qui sont harcelés. Dans cette interview qu’il accorde à «l’express», celui qui a été victime de pédophilie fait part de son vécu et cite l’affaire Weinstein.


Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Zimbabwe: Washington appelle à la retenue et à «un retour rapide à la normale»

Les Etats-Unis entretiennent des relations très tendues avec le Zimbabwe de Robert Mugabe, auquel ils ont imposé des sanctions économiques.

Les Etats-Unis entretiennent des relations très tendues avec le Zimbabwe de Robert Mugabe, auquel ils ont imposé des sanctions économiques.

Les Etats-Unis ont appelé mercredi les dirigeants zimbabwéens à la «retenue» pour «permettre un retour rapide à la normale», alors que l'armée du Zimbabwe a placé le président Robert Mugabe en résidence surveillée et pris le contrôle de Harare.

«Le gouvernement américain est préoccupé par les récents actes des forces militaires du Zimbabwe», a déclaré à l'AFP un responsable du département d'Etat. «Les Etats-Unis ne prennent pas partie dans les questions de politique intérieure zimbabwéenne» mais, en règle générale, «ils n'approuvent pas l'intervention de militaires dans les processus politiques», a-t-il ajouté.

«Nous appelons tous les dirigeants zimbabwéens à faire preuve de retenue, à respecter l'Etat de droit et les droits de tous les citoyens protégés par la Constitution, et à résoudre rapidement les différends afin de permettre un retour rapide à la normale», a insisté ce responsable.

Il a rappelé que l'ambassade des Etats-Unis à Harare avait recommandé plus tôt mercredi aux ressortissants américains de rester chez eux en raison des «incertitudes politiques».

Les Etats-Unis entretiennent des relations très tendues avec le Zimbabwe de Robert Mugabe, auquel ils ont imposé des sanctions économiques.

Malgré les apparences contraires, les militaires ont assuré que leur intervention n'était pas «un coup d'Etat militaire contre le gouvernement» et que leur opération était dirigée contre l'entourage de Robert Mugabe, 93 ans. L'entrée en scène de l'armée se joue sur fond de lutte pour la succession du plus vieux dirigeant en exercice de la planète.

Le président Mugabe a lui fait savoir qu'il était retenu à son domicile par les militaires, dans un entretien téléphonique avec son homologue sud-africain Jacob Zuma rapporté par Pretoria. Et l'Union africaine (UA) a dénoncé «ce qui apparaît comme un coup d'Etat», exigeant «immédiatement le rétablissement de l'ordre constitutionnel».


Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Vidéo de Soodhun: «Mo pa pran lord ar Pravind Jugnauth, mo ti bisin démaské» dit Xavier Duval

Des membres du PMSD ont participé à un congrès à résidence Père Laval à Quatre-Bornes ce mercredi 15 novembre 2017.

Des membres du PMSD ont participé à un congrès à résidence Père Laval à Quatre-Bornes ce mercredi 15 novembre 2017.

Xavier-Luc Duval répond aux interrogations quant à ses motivations à remettre à des journalistes de «l’express» la vidéo où l’on entend Showkutally Soodhun proférer des propos à relent communal. «Kan monn gagn sa kaset la, eski mo bizin al donn sa boug la ? Mo pa pran lord ar li», déclare le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) en faisant allusion à Pravind Jugnauth. «Mo ti bizin démaské.»

Le chef des bleus participait à un congrès de son parti à résidence Père Laval à Quatre-Bornes ce mercredi 15 novembre. La veille, en réponse à la Private Notice Question, Pravind Jugnauth avait mis en doute les motivations de Xavier-Luc Duval dans l’affaire de cette vidéo. «Was it to stir up communal tension in the country? I wonder why he could not have gone to the police or come to me.» Des internautes aussi avaient critiqué Xavier-Luc Duval pour son choix de se tourner vers la presse plutôt que vers la police.

Xavier-Luc Duval lors du congrès du PMSD à résidence Père Laval le 15 novembre 2017.

«Mo pa fer confians lapolis. Ou rentré victim ou sorti coupab», rétorque Xavier-Luc Duval. Il fait ressortir qu’il est fier d’avoir fait son travail. «Ki sa servi leson a tou ki bann racis.»

Lors de ce congrès, le leader de l’opposition a ciblé à la fois Pravind Jugnauth et Showkutally Soodhun. «Sa Premié minis la pa konn nanien. Li bous so néné pou li pa senti puanter. Soodhun pa kapav prend avion mé pran jet. Kout Rs 3 million pou vinn tousel dan enn avion. Sa kas ti kapav donn miserab. Ki sane la inn paye sa? Ki toi tone donne en retour Showkut? Valises cash, Axcel Chenney inn filmé, sa aussi Premié mins pa koné», a-t-il avancé en faisant référence à l’émission de Menteur Menteur sur les valises de Showkutally Soodhun.

Aurore Perraud au congrès du PMSD à Quatre-Bornes le 15 novembre 2017.

Aurore Perraud a également commenté les propos sectaires de l’ex-vice-Premier ministre. «Kan monn ekout bande sonore la, mo pa kapav explik zot ki quantité laraz monn gagné et monn dir mo pa pou kilé mo pou met ar zot. Se ki PMSD pé rod construire pou sa pays la sé ene nation morisienn.» Et de philosopher : «Sa ki na pa touy nou ran nou pli for.»

L’ancienne ministre a aussi évoqué les précédentes alliances du PMSD. «Noune sey Ramgoolam et so generation fail. Noune sey Jugnauth et so generation fail. Xavier futur Premié minis. Kan ou vot Dhanesh Maraye ou pé vote Xavier Luc Duval Premié minis.»

Dhanesh Maraye, candidat du PMSD, à un congrès du parti à Quatre-Bornes le 15 novembre 2017.

Dhanesh Maraye a lui aussi pris la parole. Le candidat des bleus à la partielle du 17 décembre promet que s’il remporte ce siège de député, la première chose que le parti fera sera d’aborder la question de sécurité. «Nou pou mette CCTY et travay ar lapolis.» 

Le deuxième problème auquel il compte s’attaquer est l’embouteillage et la pollution. Il veut, dit-il, faire de Quatre-Bornes un exemple en matière de propreté. Il souhaite aussi faire d’elle une ville touristique. «Pa vote nou zis pou al assiz dans Parlement mé vot pou nou pou ki nou travay.»

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Roubina Jadoo-Jaunbocus démissionne comme PPS, Vikash Oree le nouveau titulaire

Vikash Oree est le nouveau Parliamentary Private Secretary.

Vikash Oree est le nouveau Parliamentary Private Secretary.

Roubina Jadoo-Jaunbocus a soumis sa démission comme Parliamentary Private Secretary (PPS) au bureau de la présidence de la République ce mercredi 15 novembre. Sa lettre a été acceptée.

Un nouveau PPS a été nommé pour pourvoir ce poste vacant. Il s’agit de Gowkaran Oree, aussi connu comme Vikash Oree. Il est député de la circonscription Port-Louis-Montagne-Longue (n°4).

Nommée ministre

Roubina Jadoo-Jaunbocus, de la circonscription Port-Louis sud-Port-Louis centre (n°2) a été nommée ministre plus tôt ce mercredi. Elle devra prêter serment ce jeudi à la State House.

Le bureau de la présidence de la République a émis un communiqué durant la soirée de ce mercredi pour faire état de ces changements de PPS. Il est stipulé qu’il s’agit d’une décision avec effet immédiat.

C’est une avocate qui a déjà déposé devant la commission d’enquête sur la drogue. Mais qui se défend d’avoir défendu des personnes accusées de trafic de drogue. Qui se cache donc derrière Roubina Jadoo-Jaunbocus, la dernière adhérente au gouvernement Lepep ?

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Roubina Jadoo-Jaunbocus nommée ministre

La Parliamentary Private Secretary  a été élue dans la circonscription no 2 en 2014.

La Parliamentary Private Secretary  a été élue dans la circonscription no 2 en 2014.

La Parliamentary Private Secretary (PPS) Roubina Jadoo-Jaunbocus a été nommée ministre, ce mercredi 15 novembre. Une nouvelle confirmée par son entourage. La députée de la circonscription no 2, Port-Louis sud-Port-Louis centre prêtera serment, demain jeudi 16 novembre, à la State House.

Dans son entourage, on n’a pas confirmé le ministère dont elle s’occupera mais il se pourrait qu’elle prenne le portefeuille de l’Egalité du genre, actuellement géré par Fazila Jeewa-Daureeawoo. Roubina Jadoo-Jaunbocus a été conseillère municipale de 2012 à 2014 avant d’être élue en deuxième position dans la circonscription no 2 aux élections générales de 2014. Elle a, dans la foulée, été nommée PPS.

C’est une avocate qui a déjà déposé devant la commission d’enquête sur la drogue. Mais qui se défend d’avoir défendu des personnes accusées de trafic de drogue. Qui se cache donc derrière Roubina Jadoo-Jaunbocus, la dernière adhérente au gouvernement Lepep ?

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Gheereedharry Seetohul: «Mes dépenses ne dépasseront pas Rs 150 000»

Gheereedharry Seetohul, c'est inscrit à la partielle au n°18.

Gheereedharry Seetohul, c'est inscrit à la partielle au n°18.

Il a 61 ans et est père de deux enfants. Gheereedharry Seetohul, qui habite Nouvelle-Découverte, à St-Pierre, est avocat et détenteur de plusieurs maîtrises. Il est le candidat du Republican Labour Party à l’élection partielle du 17 décembre. Celui qui dit que la politique l’a intéressé dès son jeune âge avance d’ores et déjà que ses dépenses électorales ne dépasseront pas la barre des Rs 150 000.

Hier, il a officiellement lancé sa campagne. L’homme affirme qu’il comprend bien les projets tels que le Metro Express parce qu’il a travaillé sur des projets concernant la science du transport alors qu’il était en Allemagne. Depuis dix ans maintenant, il est de retour au pays et il a travaillé en tant que chargé de cours universitaire, à temps partiel. Il a aussi travaillé dans le domaine de l’environnement.

Gheereedharry Seetohul affirme qu’il n’a pas voulu intégrer les partis politiques traditionnels car ce sont des organisations usées et qu’il faut faire de la place pour de nouveaux partis. «Les politiciens traditionnels sont perçus comme étant corrompus. Nous avons besoin de décideurs sincères et intègres.»

Par ailleurs, Gheereedharry Seetohul déclare qu’il va privilégier les réseaux sociaux, tels que Facebook, mais aussi faire du porte-à-porte pour distribuer des tracts pour sa campagne. Les meetings ne sont pas à l’agenda, dit-il.

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés

Pages

  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires

Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK

Plus tardNe plus afficher

x