Articles ‘BAI’

«Gouvernman pena valer so parol», «respekté zot langazman», «parole donnée, parole sacrée.» Pancartes brandies par 11 victimes du crash du groupe BAI

Quatre jours avant le scrutin, les négociations entre les victimes de BAI et le gouvernement sortant avaient franchi un nouveau cap. Salim Muthy, le

Publicité

Lors d’une réunion organisée par Salim Muthy ce dimanche 20 octobre au Rabita Hall à Port-Louis, les clients de la BAI ont réclamé le remboursement d

Au sommaire de l'édition J-19 du JDE, le dossier de la rédaction : les victimes de la BAI préparent une consigne de vote. Aussi dans ce journal, la

Publicité

Les répliques se donnent par vidéos interposées. C’est en effet dans une vidéo que Roshi Bhadain, le leader du Reform Party et ancien ministre des Se

Le problème du 1er-Mai, c’est qu’on doit encore écouter les discours les jours suivants, avec les conférences de presse des partis. Le Reform Party n

Publicité

Elle a non seulement dédouané Roshi Bhadain et lavé l’honneur de ce dernier, mais elle a aussi jeté tout le blâme de la chute du groupe British Ameri

Depuis son incorporation le 15 avril 2015, la National Insurance Company Ltd (NIC), créée avec les actifs, passifs et clients de la défunte BAI, et q

Publicité

Les liquidateurs  de la BAI et de la Bramer Banking Corporation (BBC)  ont réclamé la vente à la barre de cinq propriétés immobilières de Dawood Rawa

Un rapport complet sur l’état des choses de la BAI en 48 heures, est-ce possible ? La commission d’enquête sur la vente des actions de Britam Kenya s

Publicité

Environ Rs 3,7 millions (111 697 dollars). C’est la somme que Dawood Rawat, Chairman Emeritus du défunt groupe BAI, devra verser à l’État, dans un dé

Navin Ramgoolam a toujours refusé de mettre sur pied une commission d’enquête sur la drogue. Et, selon Pravind Jugnauth, c’est parce que «PTr ti pé s

Publicité

La National Property Fund Ltd (NPFL) a emprunté Rs 6,4 milliards auprès de quatre banques commerciales. Et Rs 3,5 milliards à la Banque de Maurice po

Trente petites minutes. C’est le temps qu’aura duré l’audition de sir Anerood Jugnauth devant la commission d’enquête sur la vente de Britam Kenya, c

Ailleurs sur lexpress.mu


Les plus...

  • Lus
  • Commentés