Solidarité

Avec le soutien de

Le village rodriguais de Petit-Gabriel a vécu à l’heure de la solidarité le week-end dernier.

La corvée d’eau est chose du passé pour Sylvana Begué. Les volontaires l’ont aidée à construire deux bassins ronds à côté de sa maison pour stocker l’eau.

Sa voisine, Anne Louise Marianne a également la possibilité d’améliorer la qualité de vie de sa famille. Les travaux de finition et l’aménagement de sa maison ont été réalisés grâce aux efforts conjugués des personnes de la communauté et des autorités.

Petit-Gabriel et ses alentours ont un nouveau look après une journée de nettoyage, dimanche dernier où les villageois ont mis la main à la pâte pour embellir l’environnement avec le soutien des autorités.

Ces trois exemples montrent que le sens de l’entraide et de solidarité qui caractérise les Rodriguais est toujours là. Dans un monde matérialiste, dominé par la course à l’argent, on a souvent tendance à crier trop vite que nos valeurs traditionnelles ont disparu. Ce qui se passe à Petit-Gabriel vient nous prouver le contraire.

Le volontariat et la solidarité nous ont permis d’avancer dans beaucoup de domaines. Notre histoire, lointaine et récente, fourmille d’exemples. Citons la construction de la cathédrale de Saint-Gabriel, le premier gros ouvrage exécuté sur l’île qui a été rendu possible grâce à la participation volontaire et active de nombreux fidèles.

Il y a plus récemment l’électrification de l’île qui a été réalisée plus rapidement avec la participation des volontaires pour transporter et planter les colonnes.

Ce type de développement avec la participation volontaire suscite aussi des questions. Pour certains, c’est un frein à la création d’emploi. Au fait, dans chaque cas, il faut aussi tenir compte de la gestion des ressources financières disponibles.

Pour reprendre le cas de la construction de bassins pour stocker de l’eau, il y avait un choix à faire entre réduire le coût en faisant intervenir des volontaires pour atteindre un plus grand nombre de bénéficiaires, et confier la construction à des contracteurs et créer quelques emplois temporaires.
Pour dynamiser l’économie de l’île, il est vrai que tous les plans d’action et les stratégies doivent aussi avoir pour objectif de résoudre le problème du chômage.

Le vrai développement doit permettre à tous les citoyens d’avoir des revenus, tout en préservant des valeurs indispensables pour le « vivre ensemble. »

Certains pays, dits développés, ont perdu ces valeurs et cherchent maintenant à les récupérer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires