Profits vanillés

Avec le soutien de

Certains, après le meurtre de Michaela Harte, disaient haut et fort, et avec raison, qu’ils n’avaient aucune raison d’avoir honte d’être Mauriciens, à cause de quelques meurtriers imbéciles.

Vers cette même époque, en Tunisie puis en Egypte, les gens ordinaires démontraient qu’ils étaient fiers de pouvoir faire reculer les arrogants profiteurs au pouvoir. Ces fameux Anonymous qui bousculaient de leurs socles les Ben Ali et les Hosni Moubarak.

Ce qui forçait l’admiration du monde entier. Du moins de ceux qui rêvent à des lendemains meilleurs.

Les événements en Tunisie et en Egypte ont servi de détonateurs, ce qui fait trembler sur leurs bases les despotes en Lybie et, espérons-le, bientôt en Arabie Saoudite.

De détonateurs, mais aussi de révélateurs qui font apparaître le positif comme également le négatif, les lumières comme les ombres…

Ainsi, en France, d’abord, la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, et son compagnon, également élu en vue, puis le Premier ministre, François Fillon, ont été pris en flagrant délit de copinage avec respectivement Ben Ali et Moubarak.

Pour de sombres histoires de vacances tunisiennes et égyptiennes.
Et dire qu’on croyait que c’est seulement chez nous qu’on élevait des politiciens parasites profiteurs. Imaginons l’embarras de ces responsables politiques alors même que le soulèvement des peuples tunisiens et égyptiens constitue un formidable espoir pour ceux écrasés par les dictateurs.

Sombres histoires de vacances tunisiennes et égyptiennes, disons-nous plus haut. Mais on aura beau se moquer de Michèle Alliot-Marie et de Fillon, devant notre porte, ce n’est guère plus reluisant.

Et certains devraient vraiment avoir honte là…

Pour n’avoir rien trouvé de mieux que de profiter des luttes populaires en Afrique du Nord pour permettre à nos hôteliers de s’en mettre plein les poches.

Mardi dernier, on apprenait que «Maurice met au point une stratégie avec les autres îles de la région en vue d’attirer les touristes qui comptaient passer leurs vacances en Tunisie et en Egypte», car «les professionnels du secteur ont tout de suite vu venir une belle opportunité».

Et dans la mise au point de cette stratégie d’opportunisme et de capitalisme poussé à l’extrême, «les autorités touristiques ont déjà enclenché des réunions de travail avec les compagnies aériennes Air Mauritius et Corsairfly. D’autres discussions suivront avec les compagnies aériennes Edelweiss, de Suisse, et Meridiana Fly, d’Italie».

On nous objectera qu’il est question de l’avenir de Maurice et du développement de Maurice, et qu’il faut bien que ces vacanciers aillent quelque part, donc pourquoi pas Maurice…
Certes.

Mais qu’en est-il de notre dignité, de notre sens de la solidarité, de notre respect de nous-mêmes ? Nous concédons, à la rigueur, que nos responsables touristiques ne sont pas à cent pour cent parasites.

D’autant plus que l’objectif général de cette campagne, c’est de recommander comme «zone refuge» à ces vacanciers Maurice et La Réunion dans le cadre du concept «Iles Vanille».

Il est vrai que la vanille n’est qu’une plante hémiépiphyte, qui ne croît qu’en partie seulement sur d’autres plantes.


 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires