Politique et morale

Avec le soutien de

La politique a pour but de conquérir le pouvoir et de le conserver. Mais les politiciens doivent comprendre qu’il n’est pas exclu d’agir moralement même si leur objectif premier est de réussir électoralement.

Or, quand le leader du MMM se dit prêt à accueillir à bras ouverts Xavier-Luc Duval dans son camp, cela donne l’impression que pour Paul Bérenger aussi tous les moyens sont bons pour remporter la victoire électorale. Au grand désespoir de générations entières de Mauriciens dont il a favorisé l’éveil politique...

Historiquement, le MMM est un parti dont l’idéologie et les pratiques se trouvent aux antipodes de celles du PMSD. Certes, les anciens clivages politico-économiques se sont estompés, mais il reste que les deux partis ont des approches et des sensibilités très différentes. Sur des questions relevant du mauricianisme, du clanisme et de la gouvernance publique, entre autres, les deux partis ont des positions radicalement opposées.

Il faut être compatible pour cohabiter. C’est la raison pour laquelle Xavier-Luc Duval refuse de travailler au sein d’une alliance qui comprend Michael Sik Yuen, arguant qu’ils ont des valeurs différentes. Pendant ce temps, Paul Bérenger invite le leader du PMSD à rejoindre l’alliance MMM/ MSM. Devra-t-on comprendre que les bleus et les mauves partageront désormais la même culture politique ?

En tout cas, maintenant que le MMM et le MSM ont admis qu’ils convoitent le PMSD, on comprend mieux pourquoi l’opposition était tombée dans la mièvrerie quand elle devait commenter le Budget de Duval. Tant que celui-ci se fera désirer, il sera épargné par l’opposition. L’exigence morale ne peut s’accommoder de tels compromis politiques : un précepte que le jeune Paul Bérenger défendait avec vigueur jadis.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires