Pas assez !

Avec le soutien de

La femme mauricienne continue d''''être victime de la violence conjugale et d''autres formes de violences gestuelles et psychologiques. Et on peut même dire que la situation se dégrade davantage. Et ce malgré les lois, la volonté affichée de la ministre de mieux combattre ce fléau. Malgré les actions louables des ONG. Malgré les campagnes de sensibilisation régulières. Comme si tout cela ne sert à rien, ou presque rien...

Dommage.

Sur le plan professionnel, tous les chiffres indiquent clairement que les femmes, qui représentent&nbsp la moitié de la population, ne se retrouvent pas en nombre suffisant à la tête des entreprises privées, au sein des conseils d''administration. Et ce n’''est pas tellement différent dans la fonction publique non plus.

Sur le plan politique, on est encore loin, voire très loin, du principe paritaire. Que ce soit au Parlement, au conseil des ministres, ou dans les collectivités locales.

Autre observation: la précarité de l''emploi dans les secteurs comme la zone franche et l''appauvrissement de la population, y compris la classe moyenne, au cours de ces quatre&nbsp dernières années ont frappé plus durement les femmes.
Et ne parlons pas de tous les préjugés dont elles sont victimes. Cet état des choses n''a guère changé.

Voila. A mon avis, les progrès réalisés sont minimes... quelques femmes entrepreneurs, quelques nominations ici et là, quelques percées dans des domaines jusque-là réservés aux hommes... Pas assez, surtout si l''on tient compte de la distance qui nous reste à parcourir.

Sajeet

Lire aussi

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires