Même les juges

Avec le soutien de

Nul n’est dupe. La présence, hier, du juge Eddy Balancy sur le panel de la Konvansion Kreol, une mouvance qui se veut «une plate-forme qui permettra un échange d’idées et d’opinions au sein de la communauté créole» n’est pas le fait du hasard. Elle découle de la situation incertaine à laquelle fait face le judiciaire depuis quelque temps.

Le récent enchaînement des suppléances, aux postes de Chef juge, puis de Senior Puisne Judge, qui a vu l’évincement du juge Balancy n’est que le symptôme d’un mal profond. Un mal qui a pu pousser le juge à craindre qu’il sera encore placardisé quand il s’agira de désigner de nouveaux titulaires à ces postes. À la fi n de l’année, le Chef juge Bernard Sik Yuen prend sa retraite.

Dans les coulisses du judiciaire, on chuchote que le juge Balancy ne fait qu’appliquer une recette qui marche. En 1995, au départ du Chef juge Forget, Bernard Sik Yuen était nommé Senior Puisne Judge devançant ainsi son ainé Ariranga Pillay. Des organisations socioculturelles avaient alors exercé une pression intense pour restituer le bon ordre. Ce lobbying était rapidement couronné de succès.

Si la plate-forme sectaire est devenue une bouée de sauvetage même pour des juges qui s’estiment lésés, alors il ne faut plus se voiler la face. Il faut engager un débat franc sur le judiciaire. Le coup d’envoi a été donné mardi dernier au Parlement. Le leader de l’opposition a avancé une explication au mal : «This business of arbitrage privé is at the bottom, at the root of what has been happening over a recent past to our Judiciary. Ça a pourri notre judiciaire…»

L’enjeu est grand parce que le paiement des honoraires pour un cas d’arbitrage privé peut atteindre quelques millions de roupies. Il n’y a pas de solution simple au problème. À l’étranger beaucoup soutiennent que «public judges must engage in public judging, not private arbitation». Principe valable dans les pays (vraiment) démocratiques.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x