Les Joe, la nouvelle convoitise

Avec le soutien de



De Joe Lesjongard qui se positionne à Xavier-Luc Duval qui se concentre sur Curepipe, l’électorat créole est de plus en plus courtisé.

Depuis l’effondrement du PMSD, de feu sir Gaëtan Duval, et le recul du MMM parmi les électeurs créoles, chacun tente de récupérer cet électorat.

Ces derniers jours, après la démission de Joe Lesjongard du MSM, les spéculations allaient bon train sur la création d’un nouveau parti qui ciblerait, avec le soutien du Père Grégoire, cet électorat. Finalement, le démissionnaire s’est montré plus sage. Pas d’initiative brusque. Il va prendre son temps. Mais, en face de lui, les tentatives de récupération ne vont pas manquer. Un autre «symbole créole» ne serait pas de trop. Déjà, Ashock Jugnauth le voit bien sur la plate-forme réunissant son parti, le PMSD et le MMM.

De l’autre côté, le parti binôme PMXD et MR, de Xavier-Luc Duval et Rama Valayden respectivement, ne cache plus sa volonté de reconquérir les électeurs de Curepipe. Ville traditionnellement acquise à la cause du parti de sir Gaëtan Duval. Mais depuis le décès de ce dernier, le rayonnement du PMSD est nettement moindre dans cette ville.

Orphelins, les Joe? Le MMM a toujours une bonne assise au sein de cet électorat. Mais il ne peut réclamer aucune exclusivité. Ce qui est également vrai pour les électeurs des autres communautés. Le nouvel électeur est flottant. Pour les cyniques, il prend place là où la balance semble se pencher, voire il se laisserait séduire par les cadeaux électoraux… Pour les autres, sa volatilité témoigne de son refus d’un alignement inconditionnel à une force politique. Dans les deux cas, l’électeur veut davantage se faire désirer avant de donner son vote.

Dans le cas de l’électorat créole, il existe une conjonction d’éléments qui le rend particulièrement fragile et vulnérable. Il y a une certaine condition sociale. Un certain malaise par rapport aux autorités, religieuses, politiques et institutionnelles… Un ensemble de facteurs qui fait que les politiques vont déployer les grands moyens pour s’attirer les voix de ces électeurs.

Parviendront-ils à leur fin avec les mêmes antiennes et les stratégies surannées?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires