La République, une et… éclatée

Avec le soutien de

«Cendrillon des Mascareignes», si ce n’est «l’oubliée», Rodrigues souffre de son éloignement géographique, politique, culturel, et économique. Loin du Tigre de l’océan indien, comme le disent les observateurs internationaux en parlant de Maurice, Port-Mathurin se languit de son mal développement.

Si on calculait le coefficient de Gini (mesure de l’inégalité des revenus) entre Maurice et Rodrigues, force sera de reconnaître que les inégalités socio-économiques plombent la République et nourrissent des frustrations. Cela dit, on ne peut nier que les insularismes (spécificités culturelles, identitaires mais aussi économiques et sociales) mauricien et rodriguais expliquent le problème: l’assiette fiscale n’est pas la même, Rodrigues n’a pas d’assise industrielle ou de services génératrice de revenus conséquents, entre autres.

La dépendance s’impose d’elle-même et il est du devoir de Port-Louis d’écouter, plus que d’entendre, la voix des Rodriguais. L’archipel républicain est éclaté géographiquement, c’est une lapalissade, mais il ne faudrait pas qu’il le devienne davantage. L’autonomie est une bonne chose, si tant est qu’on accepte qu’elle n’est en rien une indépendance de fait et de principe.

Navin Ramgoolam, qui ne s’est, jusque-là, rendu qu’une fois à Rodrigues en neuf ans de mandat premier-ministériel, a néanmoins raison de dire que Rodrigues ne doit pas répéter les mêmes erreurs que Maurice (qu’elle continue pourtant de faire !). Il est du devoir du gouvernement central de faire des propositions plus respectables que la suspension de la travel tax par exemple.

Les opérateurs rodriguais n’ont d’autres choix que d’exprimer leur fiel en espérant que l’arrivée de Solit-Air et « d’autres opérateurs » sur la ligne Plaisance-Plaine Corail dénoue la situation. Mais d’ici là, la colère ne fera que gonfler.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires