Stop aux dérives !

Avec le soutien de

Un opprobre mérité ! La motion de censure que proposera le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval envers le gouvernement mardi prochain arrive à point nommé. Ce blâme illustre le sentiment ressenti par un grand nombre de Mauriciens ayant perdu confiance dans une équipe qui nous dirige vers des dérives inacceptables. La mauvaise gestion des affaires, doublée d’une politique de copinage dégoûtante sur le dos de plusieurs classes sociales qui s’appauvrissent rapidement, sont intolérables !

Ainsi, après avoir subi une série d’augmentations de prix contre une maigre consolation de baisse sur uniquement sept produits, après avoir fait face à une hausse du prix du carburant, c’est une majoration sur le prix des tickets d’autobus et du métro qui viennent s’ajouter aux dépenses des foyers mauriciens.

Comme d’habitude, c’est sans aucune once d’empathie que le gouvernement nous dit, à travers le ministre Ganoo, que «la population comprendra». Ah bon ? Comment «comprendre» cette énième épreuve quand des familles sont au bord du désespoir car incapables de résister à l’asphyxie ? Comment comprendre quand tout augmente, sauf les salaires, les pensions et autres allocations, sans compter ceux qui ont perdu leur emploi ou qui sont dans une grande précarité depuis la Covid ? Comment comprendre l’incompréhensible alors que l’on assiste impunément à des gaspillages de l’argent public pendant que des cris de colère de manifestants sont qualifiés d’émeutes de la faim ? 

Le drame des citoyens est qu’aujourd’hui, non seulement nous devons composer avec un gouvernement incompétent et autoritaire, mais nos institutions renvoient elles aussi une image dévergondée ! Doit-on continuer à regarder de manière impuissante cette choquante manière de faire de la police, allant du non-respect d’un ordre de la cour (provoquant une enquête du DPP) aux arrestations intempestives et incompréhensibles ? Même si l’on peut avoir des réserves sur l’attitude de l’avocat Akhil Bissessur qui avait fait un appel à témoin contre un policier qu’il accuse d’avoir brutalisé son client, mérite-t-il pour autant de passer la nuit dans un centre de détention après de longues heures d’interrogation ?

Tout comme l’arrestation de Darren L’Activiste dans le sillage des tensions à Camp-Levieux, l’avocat Bissessur a été libéré le lendemain sans que la police ne s’y oppose. Pour quelle raison fallait-il les emprisonner si le jour suivant, les limiers n’avaient aucune objection à ce que ces personnes-là soient relâchées ? Comment expliquer qu’au moment de leur arrestation, ces deux hommes étaient assez dangereux pour être enfermés en cellule policière, alors que 24 heures plus tard, il n’y avait aucune résistance de la police ? Serait-ce par sadisme que nos hommes en uniforme ne les ont pas libérés le même jour après leur interrogatoire ?

Dans un climat suffisamment tendu après les manifestations devant les Casernes centrales, faut-il que la police continue de nourrir une provocation en se montrant plus servile que jamais envers un pouvoir n’ayant aucun respect pour les institutions ? La force policière n’est malheureusement pas le seul organisme utilisé par les pourvoiristes et leurs copains ! L’exemple de la municipalité de Port-Louis mettant fin au bail du MTC de manière inattendue montre jusqu’où on peut aller pour plaire aux petits princes du jour ! Rien ne peut arrêter les serviteurs de la cour du MSM, même pas les 210 ans d’histoire du patrimoine commun qu’est le Champ de Mars qui, au-delà des polémiques, reste avant tout un lieu historique de distraction populaire !

Pendant que les conseillers du PMSD accusent le maire de la capitale d’avoir commis un acte illégal – la décision prise contre le MTC ayant été fait hors d’un conseil municipal –, l’on apprend qu’un nouvel hippodrome sera construit à Côte-d’Or (lieu qui a définitivement la cote auprès du pouvoir), avec une société appartenant à l’État comme gestionnaire et dont les directeurs font partie de la garde rapprochée du Premier ministre ! Si ce n’est pas une dictature d’État, pratiquée par un gouvernement qui fait fi de toutes nos lois, sans aucun respect de nos institutions, on se demande ce que c’est !

D’où l’importance d’encourager cette motion de censure soutenue par tous les partis de l’opposition parlementaire contre des dirigeants qui, espérons-le, pourront faire preuve d’un sursaut de dignité ! La motion de blâme revêt un caractère exceptionnel dont le but est de demander à l’équipe dirigeante un renversement de ses décisions, au profit d’une nouvelle direction de sa politique, tout en mettant un frein aux gaspillages, ceci afin que le peuple ne porte plus le fardeau de la mauvaise gestion de Jugnauth et des siens !

Qui ne serait pas d’accord avec cette motion de censure dont l’opprobre jeté sur ce gouvernement est mérité ?

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x