Avec le PDS de Bodha PKJ PM jusqu’en 2034

Avec le soutien de

Nando Bodha a finalement lancé son parti politique tout en se présentant comme quelqu’un qui fait mieux que tous les autres partis politiques. Lui, il propose un projet de société (PDS) au grand peuple mauricien.

Ainsi, Bodha laisse comprendre que comme allié du MMM et du PMSD, il a réussi à amener ces deux partis à souscrire à son PDS. Du coup, il devient la locomotive du MMM vieux de 52 ans et du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) nouvellement labellisé par Gaëtan Duval en 1965 après avoir été Parti mauricien sous Jules Koenig. Le PMSD a donc une existence de plus de 56 ans si on y ajoute Koenig.

Bodha réalise un grand coup stratégique en s’apprêtant à mettre sous ses ailes deux partis comptant cinq décennies d’existence comme le PMSD et le MMM. Il aurait pu se joindre au MMM. Mais il a évité cette démarche pour monter tout simplement son PDS et se chausser bien haut comme leader rassembleur. De ce fait, il se positionne comme futur chef de file et Premier ministre d’une alliance qui regrouperait le MMM et le PMSD. Et en prime, Roshi Bhadain.

La création du nouveau parti de Bodha apporte une lueur d’espoir pour le… MSM. Pravind Kumar Jugnauth ne pouvait espérer mieux que cette aubaine. Il est maintenant rassuré que Paul Bérenger est parvenu à réaliser son objectif, c’est-à-dire d’avoir à son service un ‘bon Vaish’ faute de pouvoir se présenter lui-même comme un futur Premier ministre. Ce qui joue en faveur du MSM car Navin Ramgoolam est absent de cette équation. Il serait trop tôt toutefois pour exclure toute possibilité que Bérenger ou sa fille ne tentent pas le grand coup premier-ministériel. L’adoption même du slogan l’Espoir autour de la plateforme montée par Bérenger pourrait bien trahir une grandiose stratégie de conquête de pouvoir. L’Espoir est loin d’être un nouveau-né. En effet, c’est sur la base de cet énorme souhait d’Espoir que le MMM avait en 1983 défié le tabou pour présenter Paul Bérenger comme futur Premier ministre. Cet Espoir de 1983 visait à regrouper toutes les ‘minorités’ du pays tout en cherchant aussi à gagner à sa cause le fameux regroupement TTM opéré par Rama Poonoosamy et Gaëtan Essoo à la MBC, TTM voulant dire Tamouls, Télougous et Marathis. Dans la même démarche, le MMM avait confié à Prem Koonjoo la tâche d’amener une caste particulière à soutenir le MMM.

Dans le contexte de 2021 et des années à venir, Bodha s’avère être parfaitement utile comme outil de division. Voilà un électorat particulier divisé en trois segments, proJugnauth, pro-Ramgoolam et théoriquement pro-Bodha. Toujours sur le papier, le potentiel de division rapporterait gros au MMM dans le contexte de notre système électoral de first-past-the-post. Quand cette division aura été consommée, on pourrait même se débarrasser de Bodha à la veille des élections. Le MSM voit les événements sous un autre angle.

Le MSM s’estimerait heureux que dans tous les calculs de l’Espoir version 2021, Navin Ramgoolam et son Parti travailliste en sont exclus. Toutefois, le MMM voit en Arvin Boolell un élément-clé dans sa stratégie. Si jamais Arvin Boolell réussit à ravir le leadership des Rouges à Navin Ramgoolam, Paul Bérenger mettrait aussitôt Bodha sur un siège éjectable. Le MSM accueillerait bien cette éventualité car les forces qui lui sont opposées se fragmenteraient davantage.

Le seul scénario que craindrait le MSM, c’est un regroupement de tous les partis de l’opposition sous le leadership de Navin Ramgoo lam. Si cela ne se produit pas en 2024, encore moins en 2029, les Mauriciens auraient intérêt à se faire réalistes et accepter d’ores et déjà l’idée que PKJ pourrait confortablement rester sur son trône de Premier ministre jusqu’en 2034.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x