Les managers indiens moins contagieux que les ouvriers ?

Avec le soutien de

Les managers de Larsen & Toubro (L&T), le constructeur du tramway à Maurice, sont-ils moins contagieux que les ouvriers indiens de cette compagnie ?

C’est ce qu’on pourrait déduire des trois décisions «en zig-zig» (terme favori de Paul Bérenger) prises par le gouvernement sur l’arrivée chez nous d’employés indiens de L&T.

Alors que l’Inde passe par une catastrophe sans précédent sur le plan sanitaire avec des milliers de morts tous les jours, avec des fours incinérateurs allant jusqu’à fondre en raison d’activités incessantes avec l’arrivée d’un nombre grandissant de cadavres, alors que plusieurs pays interdisent l’accès à leur territoire aux Indiens, le gouvernement mauricien prend une première décision d’autoriser l’arrivée chez nous de 100 employés du constructeur indien.

Toutefois, à la suite de véhémentes protestations, le gouvernement change d’idée et n’autorise pas le déplacement de ces employés de L&T. Ce fut la deuxième décision, annonçant un back-pedalling total du gouvernement.

Puis une troisième décision a été prise et cela en totale contraction avec la deuxième, c’est-à-dire qu’on a autorisé quatre cadres de L&T de fouler le sol mauricien, le mercredi 28 avril.

Cette troisième décision constitue clairement un aveu d’impuissance du gouvernement par rapport à L&T et très probablement par rapport au gouvernement indien lui-même. Car L&T a dû protester vivement après la deuxième décision de ne pas laisser venir les 100 ouvriers

. D’après quelle logique médicale interdit-on à 100 ouvriers de venir chez nous mais on laisse entrer quatre managers ? Pourquoi cette exception à la règle ? Est-il scientifiquement établi qu’un manager est moins contagieux qu’un ouvrier ? C’est toujours une petite exception, qui cause de véritables catastrophes par la suite. Dans l’histoire de Maurice, on connaît le cas du chien d’un haut officiel britannique, lequel animal venu d’Angleterre, n’est pas passé par la quarantaine. Ce chien a, par la suite, contribué à décimer presque la totalité de la population canine locale en raison d’une maladie qu’il avait introduite à Maurice.

Ces cadres de L&T doivent s’estimer heureux de se retrouver dans le paradis mauricien alors que les acteurs et actrices de Bollywood dépensent une fortune en louant des avions privés pour se sauver de l’Inde et se réfugier à Dubaï.

Toujours en termes de générosité mauricienne, les Indiens n’auront pas manqué d’être intrigués par le don de 200 «concentrateurs d’oxygène» que nous avons fait à leur intention. Suivant l’énorme scandale de Pack & Blister quand Maurice a reçu des respirateurs totalement inutilisables mais en payant quand même plusieurs centaines de millions de roupies, les Indiens se sont sans doute demandé si nous serions en mesure d’affronter une épidémie sur une grande échelle en cas de déficience de respirateurs.

Il ne faut pas confondre entre respirateur et concentrateur d’oxygène mais on finira par savoir si avec les 200 appareils donnés à l’Inde, Maurice a eu plus de chances qu’avec Pack & Blister. D’où viennent ces 200 concentrateurs ? D’un stock du ministère de la Santé ou du store d’une firme privée, pardon, d’une quincaillerie ? D’une commande placée à l’étranger ? A-t-on eu affaire à des intermédiaires ?

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x