Solution : se recroqueviller ?

Avec le soutien de

L’accréditation de plusieurs vaccins anti-Covid a été accueillie avec fanfare et trompette et espoir, et c’est tout à fait normal qu’il en soit ainsi.

En effet, jamais dans l’histoire de l’humanité, des vaccins aussi efficaces n’auront été inventés et homologués aussi rapidement*. Enfin, tous n’ont pas encore été homologués «comme il faut» jusqu’ici, certains sont coûteux, d’autres en requérant une chaîne du froid à -70°C sont moins immédiatement utiles à tous et il y a des problèmes de production qui mènent déjà à de sévères critiques – dans l’Union européenne et dans le tiers-monde, par exemple – et à de bien réelles questions de moralité, d’équité et de santé publique.

À Maurice, Covid-safe, il aura été décrété qu’il n’y aura pas d’ouverture des frontières sans vaccin. Bien ! Mais on semble oublier que le monde est un peu plus compliqué que cela !

«Sur la base des douze derniers mois, il faut s’attendre à un minimum de 4/5 nouveaux variants dangereux par an ? Est-ce donc raisonnable d’espérer inoculer 70 % de nos populations contre tous ces variants, en même temps, avant d’ouvrir nos frontières ?»

Nous avons reçu 100 000 doses du vaccin Oxford/AstraZeneca de l’Inde. Merci beaucoup ! Aussi utiles que ces doses-là soient pour les front liners qui surveillent nos frontières, qui s’occupent des centres de quarantaine, qui volent encore sur MK, qui font du contact tracing, qui surveillent les patients de Covid à l’hôpital ENT ou à Souillac ; elles ne suffiront qu’à inoculer 50 000 individus, soit environ 4 % de la population. Par ailleurs, 400 000 nouvelles doses devraient nous parvenir jusqu’à la fin d’avril, incluant notre quota Covax de 105 000 doses, nous dit un communiqué du ministère de la Santé (voir l’Express du lundi 15 février). Ce sera toujours de l’AstraZeneca produit par le Serum Institute of India. Quand nous aurons utilisé toutes ces doses (à quelle cadence ?), nous aurons vacciné jusqu’à 20 % de la population…

Personne ne sait, à ce stade, d’où sortiront les prochaines doses alors que la demande est beaucoup plus grande que les capacités de production pour un certain temps encore…

Comme largement indiqué dans ces colonnes depuis le 20 janvier («QUELQUES QUESTIONS… SI VOUS LE PERMETTEZ ?»), outre le programme d’approvisionnement, il y a aujourd’hui aussi, le véritable nouveau défi des variants. Les producteurs des vaccins disponibles n’ont pas publié des chiffres totalement fiables sur leur capacité à contrer tous les variants majeurs qui existent pour l’heure, c’est-à-dire les variants brésilien, sud-africain et britannique. L’OMS n’a pas, non plus, tout consolidé à ce stade, semble-t-il. Les informations sont donc, malheureusement, parfois confuses et même contradictoires. Ainsi, la BBC relayait, le 9 février dernier, l’avis de Boris Johnson qu’il était «very confident» que l’AstraZeneca offrait un «high degree of protection against serious illness». Ce bulletin d’information indiquait aussi qu’il était peu probable que le variant sud-africain (le B.1.351) ne devienne le variant dominant au Royaume-Uni. Cependant, les essais réalisés en Afrique du Sud par l’université de Witwatersrand suggèrent, il est vrai sur un échantillon faible, une efficacité de 10 % seulement pour l’AstraZeneca**. L’Afrique du Sud a depuis arrêté l’usage des vaccins AstraZeneca et chercherait une autre voie pour avancer***.

«Quand va-t-on se réconcilier à l’idée qu’il faudra probablement vivre avec la Covid et ses variants pour longtemps encore et donc planifier en conséquence ?»

Vu l’extrême frilosité des autorités locales vis-à-vis des risques d’inviter la Covid-19 chez nous, le tour de force pour notre pays sera sans doute de trouver autant de vaccins qu’il nous faudra, pour contrer avec efficacité autant de variants de Covid-19 qui existent déjà ou qui VONT inévitablement émerger ! Sur la base des douze derniers mois, il faut s’attendre à un minimum de 4/5 nouveaux variants dangereux par an. Est-ce donc raisonnable d’espérer inoculer 70 % de nos populations contre tous ces variants, en même temps, avant d’ouvrir nos frontières ? Est-ce encore raisonnable, en parallèle et alors que les gestes barrières ont été très efficaces pour réduire la propagation de l’influenza, de commander pour cette saison 2021, 200 000 doses de vaccin contre la grippe ? Ça va en faire des piqûres et des seringues ! Du moins pour ceux qui n’ont pas de «dilwil dan zot zorey» !

Quand va-t-on se réconcilier à l’idée qu’il faudra probablement vivre avec la Covid et ses variants pour longtemps encore et donc planifier en conséquence ?

Quoi qu’il en soit, un communiqué de la Mediterranean Shipping (Afrique du Sud) PTY Ltd daté du 11 février, croit-on savoir, vient ajouter de la sauce piquante à toute l’équation. Ce communiqué declare que : «…MSC Vanessa IW102R was refused its berth on arrival in Port Louis by Mauritius Department of Health». C’est nous qui soulignons. En conséquence des nouveaux protocoles Covid du pays qui veut se barricader contre le variant sud-africain B.1.351, le MSC Vanessa va être déchargé au port privé, super efficient, de Mundra, au Gujarat, pour transbordement sur le MSC Daniela ZF104A. En conséquence, les marchandises arriveront avec au moins 15 jours de retard. ETA : 28 février !

Coût additionnel ? Sûrement ! Ruptures de stock ? Probablement !

Trente autres pays ont déjà importé le B.1.351. À quand leur inclusion dans ce nouveau protocole ? Et si le Gujarat développait un variant aussi ?

Et dire que Bill Gates déclarait ces jours-ci que face aux défis du climat, la fin de la pandémie de Covid est «very, very easy» !**** Tu parles ! On va devoir vivre avec pour un ‘certain ‘ temps ou même un temps certain ! Pour le dérèglement climatique, c’est déjà fait !

*https://www.bbc.com/news/health-55706855

**https://www.theguardian.com/world/2021/feb/08/oxford-covid-vaccine-10-effective-south-african-variant-study

***https://www.bbc.com/news/world-africa-55975052

****https://www.bbc.com/news/science-environment-56042029

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x