Pandémie de coronavirus : 2020, une année qui fait réfléchir se terminant par un coup de poing au ventre

Avec le soutien de

Introduction

L’année 2020 est inscrite dans les annales de la médecine comme le moment où le monde a été pris au dépourvu par l’apparition d’un virus jusque-là inconnu, le virus SRAS-CoV-2 à l’origine de la pandémie de Covid-19, ponctué d’impacts sanitaires importants, notamment ayant contaminé plus de 78 millions de personnes et tué 1,7 million de la population vulnérable ; des perturbations sociales, des déplacements et du commerce entraînant des difficultés économiques et un élargissement des écarts sociaux et économiques déjà existants. Les épidémies et les pandémies ont façonné le cours de l’histoire, ont été responsables de la montée et de la chute des empires et le Covid-19 continue de défier les gouvernements du monde entier.

Depuis le début de la pandémie, j’ai volontairement servi de phare à l’épidémiologie et à la virologie en décrivant les schémas et la fréquence de la maladie pour sensibiliser le public et proposer des stratégies de contrôle de la santé publique pour guider la formulation des politiques et l’action programmatique. Alors que l’année se couche dans notre horizon tropical, il est pertinent de passer en revue les leçons que nous avons apprises, de revoir les dangers qui nous attendent encore et d’esquisser les voies à suivre.

Leçons tirées de la phase initiale

Dès le départ, il était manifestement évident que le virus représentait une urgence de santé publique de portée inter- nationale et qu’il était transmis également par des personnes avec ou sans symptômes via les modes respiratoires et gouttelettes. Par conséquent, j’ai proposé une stratégie pour tester également les sujets asymptomatiques, préconisé le port de masques et la formulation d’un plan de préparation à une pandémie fondé sur des preuves. Cependant, les sceptiques ont ridiculisé mon avis comme une hérésie et sont allés jusqu’à lancer des calomnies personnelles sur ma compétence scientifique.

Mais personne ne peut tuer la voix de la vérité et le temps a honoré mes recommandations initiales, comme en témoigne le fait que mes déclarations sont devenues les pierres angulaires de notre politique actuelle de santé publique. Il est pertinent de se demander si nous avions été proactifs au départ, aurions-nous répertorié dix décès et subi les graves impacts socioéconomiques actuels ?

Un virage tortueux dans le caprice du virus

Ce virus, comme tous les virus respiratoires, continue d’éblouir les agences de santé publique du monde entier. Tous les virus mutent en réponse à une pression sélective et s’adaptent à une croissance plus rapide chez le nouvel hôte pour provoquer une transmission à l’échelle de la communauté : l’émergence d’une nouvelle souche au Royaume-Uni et en Afrique du Sud avec la capacité de transmettre jusqu’à 70 % plus rapidement que le virus initial est une illustration classique.

Cette nouvelle variante pose au moins trois défis de santé publique sérieux : 1) capacité de détection et de surveillance: la variante ne peut être distinguée que par des méthodes avancées de virologie moléculaire qui dépassent les capacités de la plupart des pays africains. Par conséquent, nous n’avons actuellement aucun moyen de savoir si cette variante est déjà sur notre territoire, 2) augmentation de la charge de cas, mettant une pression sur le système de santé : un virus qui se transmet 70 % plus rapidement entraînera invariablement un nombre accru de personnes infectées et l’infection entraîne des complications, y compris la mortalité, 3) d’autres mutations, soit en une mutation plus virulente, soit en mesure d’échapper à l’effet de la vaccination : cela sera désastreux pour les efforts de santé publique pour contenir le virus.

L’ère du vaccin : Lumière au bout du tunnel

L’avènement d’une pléthore de vaccins efficaces contre les maladies Covid-19 en un temps record de moins d’un an n’est pas un mince exploit de la science. Cependant, l’efficacité de ces balles magiques est déterminée par l’accessibilité et l’acceptabilité sociale et éthique, sinon leurs valeurs protectrices sont diluées. Notre opinion actuelle est qu’au moins 70 % de la population doit être vaccinée pour atténuer la pandémie et l’éliminer. Atteindre cet objectif est un défi à relever. La possibilité d’émergence d’un nouveau mutant d’échappement du vaccin, annulant tous les efforts de vaccination et renvoyant les scientifiques à la planche à dessin, ne peut être complètement écartée. Mais si ce scénario hypothétique devait se réaliser, les technologies vaccinales existantes pourraient être rapidement adaptées pour produire un vaccin plus récent, comme cela se fait chaque année pour la grippe.

Conclusion

Puisque cette pandémie se déroule pour la première fois, personne ne peut prédire avec précision si le virus finira par disparaître ou s’adapter en un virus saisonnier, semblable à la grippe saisonnière. Sur la base des observations à ce jour, tout indique que ce virus est susceptible de se comporter éventuellement comme une grippe saisonnière. Compte tenu de notre capacité limitée à distinguer le virus variant et de la non-disponibilité d’un approvisionnement immédiat en vaccin, nos meilleures protections restent des mesures de santé publique classiques comprenant la surveillance, les tests et la recherche des contacts, complétées par la distanciation sociale et le port de masque.

La question à un million de dollars demeure, allons-nous apprendre de nos erreurs initiales et être proactifs cette fois, ou allons-nous minimiser les subtilités et les complexités de la gestion de la nouvelle variante du virus ? Les agences de protection de la santé dans le monde doivent afficher une once d’humilité et vénérer la voie indépendante de la science. C’est le test décisif pour gérer cette pandémie en constante évolution.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x