Le PSG Haalandisé, Liverpool Atletisé

Avec le soutien de

PSG-Liverpool, sur le papier ça aurait pu faire une belle finale de Ligue des champions 2020… Sur le papier seulement. Car la réalité c’est que la Ligue des champions est IM-PI-TOY-ABLE. Si tu n’es pas à 100% ça ne passe pas. On ne peut pas tricher. Les novices comme l’Atalanta de Bergame ou Leipzig peuvent en témoigner. Comme si les vérités des différents championnats n’étaient plus les même sur ce grand terrain là…

23 matches d’invincibilité toutes compétitions confondues pour Paris ? 25 victoires et 1 nul en 26 matches pour Liverpool en Premier League ? Et bim, les deux colosses ont pris une claque mardi à Dortmund et Madrid respectivement ! Je ne pense pas que ça les empêche de se qualifier dans deux semaines mais les deux devront montrer autre chose.

Le PSG a beau passer des 3-0 en Ligue 1, pendant que Liverpool fait ce qu’il veut de ses 19 rivaux du championnat anglais : ils n’ont pas trouvé de solution mardi. En voyant l’étincelante jeunesse du Borussia faire la leçon à la constellation pseudo galactique du PSG, c’était pour beaucoup la victoire du ‘vrai’ foot sur l’argent. 

Et là, on ne peut s’empêcher d’ouvrir une parenthèse dans cette Transversale sur les sanctions contre Manchester City, qui vient d’être suspendu de Ligue des champions pour 2 ans et risque de voir son club voler en éclats si jamais la FA décide de lui retirer des points et des titres en Angleterre… 

Imaginez City reconnu coupable de tricherie et le Liverpool de Steven Gerrard qui devient champion 2014 six ans plus tard ? Crazy !! Tous les fantasmes sont bons en ce moment pour les supporters, certains rêvant même de voir leur club piquer un pti De Bruyne par ci, un pti Bernardo Silva par là, voir carrément choper un gros poisson comme Guardiola pour embellir le banc de touche de leur équipe… 

D’ici le verdict de l’appel des Cityzens auprès du Tribunal Arbitral du Sport, les spéculations iront bon train et pourriront l’ambiance à l’approche du choc des titans de la semaine prochaine en C1 avec le Real Madrid. Pep vs Zidane, attention sommet inter galactique ! City, meurtri dans sa chair, humilié par l’UEFA, face au géant ensommeillé de Santiago Bernabeu qui, miraculeusement, sort de sa torpeur depuis quelques semaines après un début de saison indigne de son rang.

Vu les 8es de finale épatants qu’on a eu cette semaine, avec le PSG qui s’est fait ‘Haalandiser’, Liverpool ‘Atletisé’, les Spurs qui rentrent dans le rang (sans Kane et Son que peuvent-ils encore espérer face à la team ‘Werner bros’ ?) et l’Atalanta qui s’éveille, on ne peut que saliver du spectacle à venir. City-Real, Napoli-Barca, Lyon-Juventus et Chelsea-Bayern. C’est sans doute la première fois où TOUS les huitièmes de finale sont à ce point alléchant. Un pur régal pour nos veillées tardives sur le canapé…

Comme de voir le grand Liverpool courber l’échine face aux guerriers de Diego Simeone. Traquenard parfait. Un but chanceux des Colchoneros dès la 4e minute. Des champions du monde avec leur équipe type qui ne cadrent aucun tir (quoi que le tir de Salah aurit mérité meilleur sort si un défenseur ne l’avait pas contré…) El Cholo Diego Simeone qui harangue son Wanda Metroplitano. Ses joueurs qui jouent les chochottes à chaque contact mais qui donnent des coups dès qu’ils le peuvent… Le couteau entre les dents, l’Atleti, quatrième de la Liga, qui marque peu mais encaisse peu aussi, a joué le match de sa vie. C’est aussi ça la C1, même si on préfère quand même voir du beau jeu…

Avec un Salah qui doit muscler son jeu et un Mané rendu nerveux face aux coups adverses. Pour une fois, cette saison, Liverpool a dominé mais Liverpool n’a pas gagné. De quoi nous réserver un match de folie au retour, avec un Klopp tout aussi électrique que ne l’aura été Simeone. Cette formation espagnole est peut être celle dont le style pouvait le plus déranger les Reds. Liverpool est champion d’Europe en titre et ne perd jamais chez lui, mais les gars de Simeone ont un mental en acier. Subir, défendre, souffrir, ils adorent ça !

Côté parisien, les critiques sont beaucoup plus acerbes qu’à Liverpool. Supers favoris avant le match, les starlettes du Paris Saint Germain sont passées à côté de leur match. Le score de 2-1 est trompeur. On attendait les 4 Fantastiques, Icardi n’a même pas quitté le banc… 

On espérait un trio Di Maria-Neymar-Mbappe étincelant comme ces dernières semaines, on a vu une équipe en manque de rythme et avec un système qu’ils ne maitrisaient pas. « Le PSG n’est pas une équipe mais une somme d’individualités » persiflent les détracteurs. Neymar a l’air grassouillet et n’a plus la justesse technique de ces derniers jours. Plus inquiétant, le vestiaire semble en désaccord. Les critiques internes fusent. Thomas Tuchel a été insulté par le frère de Kimpembe et ne donne pas l’impression de tout maitriser. Le PSG c’est Disneyland où Disn…Haaland !) chaque année, en février. Un talent fou, mais un mental de ‘loser’ ? Voilà ce qu’il faut bosser d’urgence pour le match retour.

Bravo à Jandon Sancho, Emre Can, Ashraf Hakimi et, surtout, le phénomène Haaland, les vraies stars de ce match. Bon, au match retour, c’est sûr que Liverpool et Paris peuvent ‘éclater’ leurs rivaux. Redevenir les machines à gagner qu’on connait. Mais ça fait du bien aussi de temps en temps de redescendre sur terre et réapprendre l’humilité. Message reçu pour les favoris qui s’élanceront la semaine prochain au dangereux jeu de la vérité de la Ligue des champions ? Allez Messi et Ronaldo, épatez nous !

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x