Patriotiquement vôtre !

Avec le soutien de

Si mettre les faits sur la table, rapporter ce que dit l’ICIJ dans ses enquêtes, relayer certains des états d’âme des pays africains avec qui nous avons des DTA (comme nous avons relayé les états d’âme de l’Inde précédemment) et publier les opinions raisonnées des uns et des autres sur la question, même si (surtout parce que...) elles sont contradictoires, est antipatriotique, ...

... Alors, souligner les cas de népotisme, de favoritisme, de passe-droit, de copinage, de pistonnage, puisqu’ils reflètent mal sur l’image de notre beau pays, doit l’être aussi ?

... Alors, mettre les pleins feux sur des cas de gaspillage d’argent public, sur des dépassements de budget surprenants ou douteux, sur des choix de dépenses peu productives (comme Côte-d’Or), voire inquiétantes (comme Safe City), puisqu’ils auront indéniablement un impact sur la réputation du pays, l’est aussi ?

... Alors, s’insurger avec fracas contre un gouvernement qui modifie l’Immigration Act pour prendre sa revanche sur le pilote Hofman personnellement et concrétiser sa punition, est antipatriotique aussi, puisque nous révélons ainsi à la face du monde l’arbitraire qui peut frapper un étranger «gênant» dans ce pays et ainsi compromettre nos chances d’attirer émigrants, investisseurs, touristes, retraités.

... Alors, dénoncer une présidente de République qui utilise une business card allouée par un businessman au passé douteux et controversé pour ses dépenses personnelles, relève de l’antipatriotisme caractérisé, puisque l’on casse ainsi l’image d’une fière scientifique à la tête du pays pour la remplacer par du sordide et du hideux.

... Alors, balancer un ministre qui s’autoproclame de nouvelles responsabilités aussitôt arrivé en Arabie, qui annonce que ses nouveaux amis passeront désormais exclusivement leurs vacances à Maurice, qui «oublie» de payer comme il faut ses frais de clinique, qui démissionne comme ministre à la demande de son PM pour propos à relents communaux, qui... ne doit pas être très patriotique non plus.

…Alors, s’émouvoir de la séquestration des directeurs de Dufry ou de la nomination de proches à l’Electoral Supervisory Commission est clairement antipatriotique car indicateur de mœurs de politique locale décadente et donc alarmante.

... Alors, critiquer la saleté du pays, la productivité molle, l’endettement du gouvernement qui gonfle, la balance des paiements qui saigne, la tentative de pomper la Banque centrale de ses réserves afin de faciliter le pré-paiement de nos dettes et pour réduire notre déficit budgétaire peut s’aligner dans la même colonne des gestes antipatriotiques puisqu’ils donnent tous une image moins que reluisante du pays.

Conclusion : pour être catalogué «patriotique», faut-il chanter cocorico tous les matins, passer du beurre, encenser, féliciter, flatter à tout vent ? Se contenter des promesses de tous les effets d’annonce et se gaver avec des conférences de presse de ministres, tous «bien, bien satisfaits» de leur performance ? Apprécier et glorifier le culte du secret systématique de ce pays, même quand il engage l’argent public ? Cacher tout ce qui gêne ou qui dérange, depuis le taux de pesticides dans nos champs jusqu’aux rapports de l’ICIJ ? Applaudir les attaques contre nos libertés, notre démocratie, nos espoirs de méritocratie ?

Si la réponse est «oui !», nous serions déjà en autocratie et nous aurions rejoint la confrérie des gentlemen qui réunit Erdogan, Nazarbayev, Déby, Poutine, Xi, Mugabe, Maduro, Orban...

Très peu pour moi ! Merci !

 Et pour vous PM ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires