Hommage: Baron s’en est allé

Avec le soutien de

Ranjeet Maybadee, connu de tous comme Baron, nous a quittés ce 12 Mars 2019, le jour même de la fête nationale. Mais qui était donc ce Baron ? Pour moi, un ami connu depuis plus de 35 ans. La petite histoire veut que la mère de Baron, en 1983, avait emmené celui-ci à Grand-Gaube pour avoir une recommandation de sir Gaëtan Duval, afin de trouver un travail.

Le chômage faisait rage et Baron, vu le handicap de sa taille, n’en trouvait pas. La recommandation ne marcha pas et au bout du compte, sir Gaëtan décida de l’employer lui-même. Il commença donc comme secrétaire/conseiller de sir Gaëtan Duval alors que celui-ci était vice-Premier ministre. Ainsi, il fit son apparition parmi le grand public, à l’hôtel du gouvernement et même au Mauritius Turf Club, comme mascotte de l’écurie L’Éveillé.

Il apprit rapidement les rouages de l’administration et était le meilleur pour aider ceux qui étaient broyés par la bureaucratie ou à des fins de non-recevoir de la part des autorités. Il connaissait tellement de monde, des plus grosses pointures du secteur privé au plus humble des chômeurs.

Sa qualité principale était sa générosité. Une générosité armée de patience. Une patience issue de sa spiritualité. Une spiritualité cultivée par la méditation. Uneméditation provenant du plus profond de lui-même. Il vénérait Saï Baba mais aurait pu prier n’importe quel Dieu tant sa foi dans un Être Suprême était puissante. Il croyait dans la méditation comme remède à tous les maux.

Si on lui disait que l’on était stressé, il répondait qu’il fallait «connecter». Connecter en méditant avec les forces suprêmes qui aident les êtres humains et surtout par le troisième oeil, le chakra de l’Ajna. Ainsi, il était ami aux Brahma Kumaris et combien de fois ne m’a-t-il demandé de l’accompagner à des cérémonies ou à des prières chez eux. Il avait aussi une croyance ésotérique et avait foi dans le pouvoir des pyramides – croyance héritée de sir Gaëtan.

Si on l’embêtait, il pouvait être très irrité ou vexé et il montrait alors du cynisme et de l’ironie mais je ne l’ai jamais, au grand jamais, vu en colère. Il croyait toujours qu’il y aurait un lendemain meilleur. Je pense que cela s ‘appelle de l’humanisme. Après le décès de sir Gaëtan Duval, il resta fidèle à Xavier, que celui-ci soit au faîte du pouvoir ou dans l’opposition. Il était un fidèle du PMSD. 

Baron était un personnage amusant et nourrissait son interlocuteur d’histoires et d’anecdotes épicées ! Il était une encyclopédie ambulante des trois dernières décennies en politique et il était aussi apprécié de tous les politiciens quel que soit leur bord politique.

Il est probablement impossible de compter le nombre de personnes qu’il a aidé ou voulu aider pendant sa vie et il était lui-même pénalisé par une mauvaise santé lors des dernières années. Je lui ai parlé la veille de sa mort et on avait rendez-vous ensemble le 13 Mars pour aider un ami malade. Il laisse un vide auprès de sa famille et de ses amis mais surtout auprès de ces malheureux à qui il donnait un coup de main au mieux de ses qualités. Je ne dirais pas : «Qu’il repose en paix», car il est en paix.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires