La logique financière en Champions League

Avec le soutien de

Pour le commun des mortels, le retour de la «Champions League» rime avec la petite musique de l’hymne officiel de la compétition, joué dans les stades avant chaque match. Strass et paillettes. Glamour et spectacle. Pour les patrons des clubs fortunés c’est surtout la douce mélodie des tiroirs caisses bien remplis qui résonne. Romantisme ou mercantilisme : drôle de choix avant la Saint Valentin…

Justement, allez-vous regarder le sommet le plus excitant, demain soir, entre le Real Madrid et le PSG ou profiter d’un dîner aux chandelles en amoureux ? Si vous êtes amateur de chiffres, le match de foot s’impose, bien calé dans votre canapé, avec un Ronaldo vs Neymar 100% bling bling.

Le chiffre d’affaires du Real Madrid est de 674,6 millions d’euros, soit 200 millions de plus que celui du club parisien (486,2). Le stade Santiago Bernabeu peut accueillir 81 000 personnes mais cette enceinte vétuste sera bientôt relookée, au coût de 400 000 euros. Il faut bien ça pour un club qui compte 12 Ligue des champions et 190 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux (contre 50 millions seulement pour le PSG).

Vu comme ça, Paris ne boxe pas (encore) dans la même catégorie certes. Il n’a jamais remporté de Ligue des champions (n’ayant qu’une Coupe des vainqueurs de coupes dans son armoire à trophées à ce jour) et son stade ne peut accueillir que 48 000 supporters.

En termes de puissance financière, le club «merengue» occupait la 1re place mondiale selon le classement 2017 du cabinet «Brand Finance», le PSG arrivant en 10e position. Mais les récents investissements massifs des Qataris tentent d’inverser la tendance en faveur du club français.

Le Paris Saint-Germain, c’est 400 millions investis sur le duo Neymar-Mbappé et un effectif qui s’élève désormais à 805 millions d’euros ! Celui du Real (considéré comme l’un des meilleurs au monde) ne s’élève qu’à 497 M selon l’observatoire du football CIES. Tiens, tiens…

Paris possède ainsi le 2e effectif le plus cher d’Europe, derrière celui de Manchester City (878 millions). De quoi équilibrer les forces en présence entre la bande à Zidane et celle d’Emery ? Il est bon de savoir que Manchester Utd (747 M) occupe la 3e place de ce classement des effectifs les plus chers et Liverpool la 7e (461 M). Tout cet argent fera-t-il le bonheur pour passer en quarts ? La logique financière écrasera-t-elle la logique sportive ? On sera bientôt fixé. Bons matches à tous et courage mesdemoiselles et mesdames !

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires