Lettre ouverte au conseil et à l’administration municipale de Curepipe

Avec le soutien de

Curepipe pâtit, depuis des années, au fil des maires, de conseils municipaux et d’une administration aveugle de vision et de peu de compétence. Peut-être de je-m’en-foutisme et de complaisance dans le délabrement. Je souhaite ardemment que Monsieur Margueritte, le nouveau maire, vienne dire aux Curepipiens, que lui au moins va rapidement faire ce qu’il faut pour redonner à notre ville son charme de ville résidentielle «cosy et conviviale» et l’image haut de gamme qui a longtemps été la sienne.

Si l’hôtel de ville n’a pas été entretenu au point de tomber dans un état de délabrement innommable, si le jardin botanique est devenu un pâle reflet de sa grandeur d’antan, si le Forum a été rongé par la rouille jusqu’au point extrême de fragilité, si les jardins de l’hôtel de ville sont une honte, le grand coupable n’est autre que l’administration de la municipalité, du Chief Executive aux divers chefs de département, car tout cela ne relève pas de décisions du conseil municipal, mais de la bonne gestion du patrimoine infrastructurel de la mairie. À moins qu’ils ne viennent dire que le conseil leur a refusé le budget nécessaire.

Les maires et les conseillers municipaux sont toutefois coupables de ne pas avoir blâmé les administrateurs incompétents. Mais il est clair aussi que les élus ont été aveugles, complaisants ou jem’en-foutistes.

J’écris cette lettre en ma qualité de citoyen de la ville, d’ancien maire et de citoyen d’honneur de la ville pour secouer les endormis, pointer du doigt les incompétents et appeler les citoyens de Curepipe à sonner le clairon pour faire bouger ceux-là qui ont la responsabilité de la gestion de notre ville. Je vais aussi ce faisant donner quelques conseils aux concernés.

Hôtel de ville

Vingt-trois ans après sa complète rénovation, il faut maintenant une nouvelle complète rénovation ! Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas eu d’entretien. Pourtant, il y a bien quelques bâtiments à l’architecture créole et en bois qui durent depuis 50, voire 100 ans. Allez donc voir à la rue Gustave Bestel ou Les Aubineaux.

Enfin, il a été annoncé dans le Budget national que la municipalité aura Rs 110 millions du gouvernement pour les travaux de rénovation. Je suis franchement très étonné. Je ne sais pas qui a fait l’estimation. On dit qu’un certain architecte et ingénieur aurait demandé qu’on remplace même les poutres qui ne sont nullement abîmées ! J’espère qu’on ne va pas raser le bâtiment pour le refaire au mépris de ses proportions et spécificités d’origine.

Deux conseils :

Faites appel à l’ambassade de France pour l’aide technique d’un maître d’oeuvre de rénovation qui définirait le cahier des charges et superviserait les travaux. N’oubliez pas que l’hôtel de ville a été reconstruit à Curepipe comme réplique à l’identique de la Malmaison qui était à Moka. Peut-être d’une inspiration du Château de La Malmaison de Rueil Malmaison à côté de Paris. Je doute que la France refuserait d’apporter une telle aide à cette oeuvre d’art. Peut-être même que l’ambassade serait tout à fait honorée de faire don de la dorure nécessaire pour les moulures et de fournir les services d’un maître artisan de la dorure.

Quelle que soit la somme qui sera dépensée pour rénover l’hôtel de ville, ce serait du gaspillage si les mesures ne sont pas prises pour en assurer l’entretien. Il suffirait d’y affecter à plein-temps un contremaître et cinq ouvriers, dont un bardeautier, pour assurer le maintien de ce bâtiment symbole de la ville.

Le Forum

Je lis dans la presse que le Forum sera reconstruit. Bonne nouvelle. Cette infrastructure a été construite sur de solides fondations et une forte plateforme. Il est aussi construit sur un système de drains qui permettent une excellente canalisation d’eau vers un ruisseau qui longe le terrain. D’ailleurs, la cour du Forum n’a jamais été inondée. Rappelez-vous aussi quand vous allez le reconstruire que ce bâtiment fut construit avec un plafond très haut et des espacements très larges des colonnes pour permettre à ce que certains sports, comme le volley-ball et le basket, puissent y être pratiqués sous couvert. On y avait même organisé de grands concerts avec des artistes de renom international, tels que Salif Keïta et Angélique Kidjo. Gardez donc cette perspective. Ne sacrifiez pas cette disposition. Si vous voulez faire une salle de fêtes pour les mariages, un ajout approprié au bâtiment est possible, il y a plus de terrain qu’il n’en faut.

Comme pour l’hôtel de ville, il sera impératif d’avoir en permanence une équipe d’ouvriers chargée de sa maintenance, sinon rebelote dans 20 ans.

Le marché de Curepipe

Si vous voulez redonner son allant et son dynamisme commercial à notre ville, il faut reconstruire le marché. Quoi qu’on vous dise, sachez que vous disposez de plein droit d’un arpent et 25 perches pour construire notre marché, avec un bâtiment commercial multifonctionnel dans une architecture qui rime avec notre hôtel de ville. Ce terrain n’empiète en rien le tracé possible d’un prochain métro léger.

Vous avez deux options pour faire aboutir ce projet. Soit vous arrivez à monter un projet financièrement viable (et ça doit pouvoir être possible) et vous faites comme tout promoteur immobilier, soit vous faites appel à un promoteur privé pourvu que la municipalité se retrouve avec un marché moderne et fonctionnel où il fera bon faire son marché et ou les maraîchers pourront faire de bonnes affaires.

Le jardin botanique

Ce jardin est le deuxième plus important de Maurice en termes de flore. C’est un grand jardin trop longtemps mal géré, mal entretenu et mal mis en valeur. Affectez à ce jardin des employés compétents et employez un botaniste compétent qui serait responsable des jardins de la mairie. Pourquoi aussi ne pas créer un comité botanique permanent de botanistes pour assurer le suivi, la valorisation et le développement futur ? Il y en a à Curepipe qui seraient sûrement heureux d’apporter leur contribution.

En passant, pourquoi ne pas construire un bâtiment là où était autrefois la maison du chef des jardins et louer cette infrastructure à une personne du privé pour opérer un café ? Faites donc de ce jardin un lieu de promenade obligé et agréable pour les Curepipiens, pour les Mauriciens et pour les touristes.

Les jardins de l’hôtel de ville

Avec celui du Plaza, c’est le seul autre grand jardin de mairie à Maurice. Rétablissez et rehaussez le cadre agréable de ce jardin qui, en été, voyait de nombreux citoyens s’y promener et des parents amener leurs enfants gambader. Surtout, de grâce, éliminez cette espèce de longère sous bâches sales que vous avez implantée sur le terrain de pétanque à côté du jardin. Les Curepipens sont aussi dubitatifs que bizarrement, vous fassiez fonctionner le jet d’eau les jours de pluie, très rarement quand il y a du soleil ! Enfin, ne pourriez-vous pas améliorer l’éclairage de la cour de l’hôtel de ville qui aujourd’hui donne un aspect lugubre à cet espace ?

50 ans de jumelage avec la ville de La Teste

J’espère que le conseil et l’administration municipale sont au courant du fait que cette année, c’est le 50e anniversaire du jumelage de Curepipe avec la commune de La Teste en France. Avez vous préparé cet événement dignement ? Pas par un voyage des conseillers en France, mais par une invitation à des notables testerins et à leurs élus à venir à Curepipe.

Je ne vous ai entretenu dans cette lettre que de quelques impératifs immédiats. Si vous accomplissez au moins cela, vous aurez le mérite d’avoir eu un mandat honorable. Quelques initiatives privées, comme sous les arcades Currimjee, deux nouveaux bâtiments à la route Royale non loin de la mairie, et bientôt la démolition de ce vilain bâtiment derrière le Prisunic sont en train de donner un début de nouveau dynamisme au centre-ville. Agissez dans ce sillage et redonnez fierté aux Curepipiens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires