Une question d’hégémonie et d’honneur

Avec le soutien de

L’Espagne et l’Italie, par le biais du Real Madrid et de la Juventus de Turin, disputeront la finale de la Ligue des champions, ce samedi à 22h45, à Cardiff au Pays de Galles. Une finale tant attendue par les amateurs du ballon rond et qui mettra, surtout, en opposition deux grandes nations historiques du football en Europe. 

La rivalité entre ces deux clubs-là ne date pas d’hier. Il est bon de savoir que l’Espagne et l’Italie détiennent, à elles deux, le record de participations en finale de la Ligue des champions, soit 27 cha-cune. Mais l’Espagne a engrangé toutefois un total de seize victoires et concédé onze défaites depuis la création de cette compétition européenne. L’Italie, en revanche, a été la plus malchanceuse avec ses douze victoires et quinze défaites enregistrées. 

Il faut dire que tout sera une question d’hégémonie entre ces deux pays. L’Espagne tentera de gagner une douzième victoire en C1 (depuis sa création en 1992) alors que les Italiens, eux, cherche-ront à ramener une sixième cou-ronne. Les Espagnols essaieront aussi de gagner une quatrième vic-toire consécutive dans cette com-pétition (Real Madrid vainqueur en 2016 et 2014 alors que le FC Barcelone avait remporté le titre en 2015). Les Italiens, eux, cherche-ront justement à laver l’affront subi face aux Barcelonais en 2015 (pour la petite histoire, la Juventus avait courbé l’échine 3-1 en finale). 

Le Real Madrid a remporté en onze occasions cette coupe aux grandes oreilles (sur quatorze finales disputées) et participera à sa troisième finale, durant ces quatre dernières éditions. Zidane et les siens rêvent de brandir une nou-velle fois ce trophée tant convoité. Si jamais ils y arrivent, ils devien-dront ainsi la deuxième équipe à conquérir ce titre deux années de suite. Le grand Milan AC avait été le premier à réaliser cet exploit et ce fut durant les saisons 1989 et 1990. Depuis, le Milan AC (1994, 1995), l’Ajax Amsterdam (1995, 1996), la Juventus (1996, 1997) et Manchester United (2008, 2009) ont tous eu l’occasion de défendre leur titre sans y parvenir. 

Il est bon de savoir aussi que le Milan AC a fait la fierté de l’Italie avec ses onze finales dispu-tées en C1 (il en a toutefois remporté sept éditions). La Juventus n’a, en revanche, pas eu le même parcours doré que son homologue italien. La Vieille Dame a remporté seulement deux de ses huit finales disputées, ce qui est aussi un record pour la Juve. Quoiqu’il en soit, la Juventus a tous les atouts en main pour devenir la sixième équipe en Europe à réali-ser le triplé Coupe-Championnat et Ligue des champions durant la même saison (Barcelone a réussi cet exploit par deux fois, la der-nière en 2015). Si la Juve remporte cette finale samedi, son coach Massimiliano Allegri rejoindra ainsi Alex Ferguson, Josep Guardiola, José Mourinho, Jupp Heynckes et Luis Enrique au club des entraîneurs ayant réalisé ce fameux triplé. 

Outre le duel et la rivalité qui existent entre ces deux pays d’ex-ception, la finale de samedi nous réservera sûrement plein d’autres surprises. Le Real Madrid, tout en puissance, est l’équipe ayant mar-qué le plus de buts au cours de cette édition alors que la Juventus, invaincue certes, a, par contraste, encaissé le moins de buts. Une opposition de styles qui va certai-nement apporter une nouvelle dimension à ce match ! 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires