GM Lepep : un joli poisson d’avril !

Avec le soutien de

Aujourd’hui 1er avril, jour de canulars, de farces ou de blagues, nous réalisons, avec tristesse et découragement, que l’équipe qui nous gouverne se révèle, de plus en plus, un grand bluff. Les Jugnauth, soutenus par les Duval (jusqu’au 19 décembre dernier), Collendavelloo et autres Gayan, accrochent, chaque jour qui passe, des poissons dans le dos de ceux qui ont cru en eux en décembre 2014.

Outre le fait d’engranger des poissons d’avril tout au long de l’année, le peuple est devenu le dindon de leur farce gouvernementale. Le terme dindon ou dinde est le symbole de la niaiserie. Et les gens niais qui se laissent duper sont donc des dindons qui se font plumer. Comme les citoyens-contribuables qui ont appris, avec stupeur, le salaire que s’est accordé le sulfureux tandem Gayan-Sumputh. On ne peut plus nous dire que c’est un cas de conflit d’intérêts isolé car, avant, il y a eu l’affaire MedPoint impliquant Pravind Jugnauth, l’euroloan de Vishnu Lutchmeenaraidoo, les honoraires du beau-frère et cousin de Nando Bodha à l’ICTA. Mais les arêtes de poisson ne s’arrêtent pas là…

Pour bien saisir tout ce qui lui tombe sur la tête, celui ou celle qui a voté pour le changement, faussement incarné par Lepep, doit retourner sur le texte mensonger qu’est le manifeste électoral de 2014. Attardons-nous, si vous le voulez bien, sur quelques-uns des 12 commandements de Lepep :

«Nous gouvernerons pour le peuple, avec le peuple et dans l’intérêt de toute la Nation, pas pour nous, ni pour un petit groupe d’amis, d’agents politiques, de copains ou de copines.» Faux, archi-faux !

«Nous ferons la politique autrement (…) nous allons mettre en place un comité spécial pour mettre fin aux nominations inadaptées aux postes importants. Nous éliminerons les gaspillages.» Pas vrai !

«Nous garantirons des chances égales à tous !» On attend toujours de voir cela…

«Nous adopterons une politique de zéro tolérance envers la criminalité, les viols, le trafic de drogue. Une commission d’enquête sera instituée…» Ici promesse tenue, avant même que Gianchand Dewdanee ne soit pris entre les filets de l’ADSU, alors que Navind Kistnah, lui, a pu se faufiler entre les mailles des filets percés. Mais cette commission-là, on verra bien si elle pourra démêler l’écheveau des politiciens-avocats-barons en prison…

«Nous libérerons notre société de l’emprise d’une corruption généralisée, du favoritisme, du népotisme, des mafias et des ingérences politiciennes.» Du bla-bla-bla et on n’a pas attendu la «cuisine» selon la recette de Bhadain ou les frasques de Sobrinho pour réaliser cela…

«Nous réduirons la dette publique (…) nous lancerons de nouveaux pôles de développement (…) nous réaliserons un 2e miracle économique.» La Vision 2030 est restée un mirage, comme le miracle de Vishnu…

«Nous élargirons les paramètres de notre démocratie en proposant des réformes permettant l’émergence d’une société plus participative…» Quand on connaît la méfiance de Jugnauth pour la proportionnelle, on doit réaliser que la reforme électorale, que ce soit sous Xavier Duval, ou un autre politicien du moule traditionnel, ne peut être qu’une mort-née.

«Nous légiférerons pour combattre le transfugisme à l’Assemblée nationale…» Quelle farce !

«Nous réorganiserons la MBC (…) nous introduirons la télévision privée… les chaînes de télé pourront organiser des débats publics sur des questions concernant l’économie, la politique et l’actualité…» Hormis l’émission-propagande de Bhadain sur la BAI (qui a laissé un trou de quelque Rs 12 milliards jusqu’ici et des milliers de retraités dans un état d’inquiétude profonde), de débat il n’y a point eu.

«Nous garantirons la liberté d’opinion (…) sans crainte de sanction, de discrimination ou de harcèlement de la part du gouvernement.» Allez faire comprendre cela au ministre mentor ou au caporal Collendavelloo ou encore au leader de l’opposition qui a déserté Lepep après avoir bénéficié du soleil !

***

De par le monde, les exemples de poisson d’avril sont multiples. En 1986, Le Parisien annonce que la Tour Eiffel serait déplacée pour faire place à un stade de 35 000 places. En 1992, les Américains sont inquiets d’un possible retour de Richard Nixon, 18 ans après le scandale du Watergate : avec pour slogan, qui rappelle Navin Ramgoolam : «Je n’ai rien fait de mal, je ne recommencerai pas une nouvelle fois !»

En 1993, le journal britannique The Independent révèle que des archéologues auraient découvert des vestiges du village d’Astérix, en Bretagne, à côté d’une incroyable collection de menhirs. En 1998, Burger King publie une pleine page de publicité pour promouvoir un hamburger pour gauchers dans le quotidien USA Today. Des milliers de personnes se sont ruées dans les fast-foods pour réclamer ce fameux sandwich...

En 2008, la BBC diffuse un reportage complet sur la découverte d’une nouvelle évolution du manchot : l’oiseau de banquise serait maintenant capable de voler et les images, incroyablement réalistes, le prouvent !

Chez nous, on n’a pas besoin d’artifices. Lepep, dans ses actes au quotidien, et avec ses acteurs risibles, nous prouve que désormais tout est possible… 1er avril ou pas !

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires