Do you want to Drinkwater ?

Avec le soutien de

Que s’est-il passé le 10 septembre 2016 et le 27 février 2017 pour Liverpool ? Les Reds ont d’abord ‘écrasé’ Leicester 4-1, à Anfield, puis ont chuté, 3-1, lors de la manche retour, au King Power Stadium. Entre ces deux matches de championnat, les Scousers sont passés du stade de challenger pour le titre à celui d’équipe ordinaire de Premier League.

La saison de Liverpool tourne au vinaigre. La superbe première partie de saison est partie en fumée en une petite semaine de janvier où le club de la Mersey a été mis K.-O. coup sur coup, en League Cup, en FA Cup et en championnat. Tout est allé de travers. Et ça continue.

5e du championnat, avec un seul point d’avance sur Manchester United avant de recevoir Arsenal, le LFC est sur le point de perdre la dernière chose qui pouvait encore sauver sa saison : sa place dans le Big Four. On n’ose penser aux conséquences, économiques et sportives, d’une nouvelle saison sans Coupe d’Europe pour ce club qui a construit sa glorieuse histoire sur ses campagnes victorieuses sur le Vieux Continent.

« Do you want to Drinkwater ? »

 Si vous êtes un supporter de Liverpool, vous n’avez peut–être pas pu éviter hier cette blague à deux balles en référence au but lumineux du milieu de terrain de Leicester City, lundi soir, qui a précipité la chute des Reds (3-1). Bon, en même temps un verre d’eau ça n’a jamais fait de mal pour faire baisser la pression et retrouver vos esprits en situation de stress…

Les temps sont durs pour les fans qui doivent raser les murs. Surtout face à la meute de Mancuniens plus vociférante que jamais, tenant fièrement son premier trophée de l’ère José Mourinho et qui semble proche de redevenir une place forte du foot anglais. Leur espoir à un nom : Zlatan Ibrahimovic. 26 buts cette saison avec United, à 35 ans. Série en cours (le Suédois en a planté 50 la saison dernière avec le PSG) : pas trop mal pour un ‘vieux’ !

Un temps largué par les équipes de tête, United est belle et bien de retour dans la course à la Ligue des champions. « Que répondre aux ‘Sixers’ demain s’ils nous passent devant », s’inquiète le Kop ? Manchester United ne sera pas 6e toute la saison. Et il peut aussi retrouver la C1, directement, en remportant l’Europa League…

Qu’arrive-t-il à Liverpool ? Que fait Jurgen Klopp ? Le magicien allemand du Borussia Dortmund voit se pointer les premières critiques contre son management. Il a perdu deux finales la saison dernière : en League Cup (contre City) et en Europa League (contre Séville). José Mourinho, lui, a déjà fait mieux en matant Southampton. L’esprit de la gagne est vraiment de retour à Old Trafford, à défaut du beau jeu. Mais qui sera là la saison prochaine vu le mercato délirant qui s’annonce (Griezmann ? Neymar ?)

Anfield enrage et il y a de quoi ! Où est passée la belle équipe de la première partie de saison proposant le plus beau jeu d’Angleterre ? Pourquoi Klopp s’est entêté sur le cas Mamadou Sakho ? Pourquoi n’a-t-il pas surenchéri sur l’offre parisienne pour Julian Draxler ? Pourquoi diable Lucas Leiva a joué arrière latéral lundi à Leicester ? Ce type d’interrogations nous rappelle les périodes délicates traversées par d’anciens managers du LFC… Mais le manque de rythme a peut-être tout simplement cassé la dynamique des Reds.

Néanmoins, pourquoi Liverpool souffle le chaud et le froid ? Le chaud face aux belles équipes du Top 6, le froid contre les petits (surtout ceux aux noms d’animaux : Tigers, Swans, Wolves, Foxes ! What next ?). Capable de battre City et Tottenham au pied du mur, Liverpool est bien capable de battre Arsenal dans le choc de samedi on est d’accord. Pour mieux se faire taper par Burnley ensuite ?

Il faut être patient avec Klopp nous répondraient en chœur les supporters les plus avisés, avec raison d’ailleurs. Mais qui a le temps aujourd’hui si l’on se réfère à la sortie de piste abrupte de Claudio Ranieri à Leicester ? Gare au ‘player power’ qui menace lorsqu’une équipe décide de lâcher son coach et de se remettre à bien jouer, comme par magie, dès qu’il est viré…

Klopp vs Wenger : il va faire très chaud sur les bancs de touche de Liverpool et Arsenal ce week-end… Les semaines qui viennent nous promettent un feuilleton palpitant en Premier League. Ca ne concerne plus le titre de champion, mais l’ordre d’arrivée des places d’honneur derrière Chelsea. Liverpool, Tottenham et Arsenal ont du souci à se faire. Allez, prenez donc un verre d’eau, ça calmera vos nerfs. Jusqu’au prochain match.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires