Gueule de bois !

Dur dur la reprise me direz-vous ! Et pourtant nous sommes toujours là malgré la gueule de bois après les festivités ! Après une année riche en événements (surtout sur le plan du sport international) nous revoilà donc plongé dans une nouvelle… celle de 2017 qui promet d’être encore meilleure.

Déjà, nous avons vécu une semaine footballistique intense avec le championnat anglais qui nous a livré des affiches exceptionnelles. La plus belle a été (à mon humble avis) celle entre Bournemouth et Arsenal mardi. Les Gunners, menés 3-0 à l'heure de jeu, ont eu le mérite de revenir dans le match grâce à Alexis Sanchez (70e), Lucas Perez (75e) et l’inévitable Olivier Giroud (90e+1) qui ont, ainsi, fait éviter la gueule de bois à Arsène Wenger.

Chose que le coach de Chelsea, Antonio Conte, n’a pu, lui, éviter. En effet, le duel londonien entre Tottenham et Chelsea, mercredi, a tenu toutes ses promesses. Il n’y aura pas, au final, le record tant espéré pour les Blues qui ont ainsi courbé l’échine 2-0 devant les Spurs à White Hart Lane avec un beau doublé de Dele Alli. Chelsea reste donc sur treize victoires d’affilée en Premier League, soit à une longueur du record établi entre février et août 2002 par Arsenal.

Pour Chelsea, c’est la cinquième défaite de son histoire face à Tottenham en cinquante confrontations en Premier League. Les Blues, qui n’avaient plus perdu depuis le 24 septembre dernier, conservent toujours leur avance en tête du classement (49 points : soit encore cinq longueurs d’avance sur Liverpool qui compte 44 points). Grâce à cette cinquième victoire consécutive, les Spurs ont, eux, fait un bond au classement et se sont installés sur le podium avec 42 points tout comme Manchester City.

On dit souvent qu’un malheur ne vient jamais seul. Pour l’actuel leader, ses prochains gros matches seront à surveiller. D’abord, il y aura Leicester City (14 janvier), puis Liverpool (1er février) avant d’enchaîner avec Arsenal (4 février). Ce n’est qu’en avril que les Blues auront deux autres os durs à se mettre sous la dent avec la réception de Manchester City (5 avril) et ce périlleux déplacement à Old Trafford le 15 avril.

L’autre plus sérieux prétendant au titre, Liverpool, n’a pas non plus un calendrier facile à gérer. Déjà les Reds risquent d’y laisser des plumes la semaine prochaine quand ils iront défier Manchester United. Ensuite, outre la joute face à Chelsea début février, Liverpool fera face à une série de cinq matches difficiles et, de surcroît, d’affilée. Les hommes de Jürgen Klopp affronteront Tottenham Hotspur (11 février), Leicester City (28 février), Arsenal (4 mars), Manchester City (18 mars) et Everton (1er avril).

Le championnat est loin d’être fini. Malin sera celui qui peut prédire déjà le dénouement final car à mi-parcours, les six premiers clubs se tiennent de très près. Entre Chelsea (leader) et Manchester United (sixième) il n’y a que dix points. N’oublions pas qu’il n’y a pas que le titre de champion en jeu… mais aussi les éventuelles qualifications pour la Ligue des champions ainsi que pour la Ligue Europa. Les trois premiers sont qualifiés pour la Ligue des champions, le 4e va en barrages de C1, les 5e et 6e sont qualifiés pour l'Europa League, le 7e dispute le 3e tour préliminaire de la C3… 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires