Trump, pas seulement une leçon américaine…

Avec le soutien de

Demandez à n’importe quelle personne, de Washington à Minneapolis, où nous nous trouvons actuellement, une réflexion, un regard critique sur les prochaines élections présidentielles américaines et vous entendrez souvent répondre : a-t-on vraiment le choix entre ces deux candidats, les plus impopulaires de l’histoire des États-Unis ? Et quand bien même l’on rencontrera des partisans des deux camps respectifs, la plupart sont d’avis que Clinton et Trump sont loin d’être de dignes représentants de leur voix, quand ils ne regrettent pas Sanders d’un côté et Bush de l’autre.

Du reste, les mouvements plutôt surprenants anti-Trump dans le camp républicain et anti-Clinton chez les démocrates témoignent d’une confusion totale que ces candidats américains hors du commun entraînent dans leur sillage. Aura-t-on vu une campagne américaine, toute proportion gardée, ressembler autant à du vécu mauricien, avec des débats ignorant les grands enjeux pour se focaliser sur les scandales, dont le dernier en date, les mails d’Hillary Clinton, semble avoir eu un effet sur les récents sondages, rappelant chaque 24 heures à quel point tout peut changer en politique ?

Toujours est-il que le fait qu’à deux jours des élections, il n’y a pas de lecture claire et limpide d’une éventuelle victoire de Clinton, beaucoup craignant ici des undercover votes en faveur de Trump, donne un enseignement sur ces élections. Car, quoi qu’on en dise, que Trump perde ou gagne (ce qui serait un véritable séisme), il aura réussi à remporter un contrat valable : celui d’avoir pu toucher une large majorité de citoyens. Et ce n’est pas négligeable quand on réalise que ce personnage inhabituel, venu du milieu des affaires, tenant des propos inacceptables que ce soit envers les femmes ou sur des sujets d’ordre national, démontrant sa xénophobie, pratiquant une vile démagogie, est aujourd’hui au coude-à-coude avec une Hillary Clinton, pourtant candidate de calibre, mais dont le manque de crédibilité gonfle la popularité de Trump. Car, à écouter les bruissements de la rue, il y a une grande part d’anti-Clinton dans le soutien favorable à Trump.

Ce qui rappelle une situation familière lors des dernières élections avec des votes plutôt anti-alliance PTr-MMM que pro-Lepep. Car qui aurait imaginé que Trump l’entertainer, capable d’étaler autant ses mensonges que sa vulgarité, serait à 48 heures de l’élection du prochain président des États-Unis, toujours dans la course, quelques États restant jusqu’à présent dans l’incertitude ? Cette situation insolite que nous vivons actuellement dans le pays considéré comme la plus grande démocratie du monde répond pourtant au positionnement mené par Trump dès le début : dire non à l’establishment politique. Les marques de sympathie obtenues témoignent de son succès.  

Et nous rappellent qu’il est bon de ne pas tirer des conclusions hâtives sur ses supporters quand l’on sait que des États-Unis à Maurice, en passant par l’Europe, bon nombre de citoyens rejettent avec force une politique traditionnelle et réclament une autre manière de se connecter avec la population ordinaire. 

Une conversation entendue au hasard d’une file d’attente à l’entrée d’un musée au cœur de Washington entre une cinquantenaire pro-Clinton et un jeune homme d’une vingtaine d’années témoigne de cette envie de renouveau. «Comment un jeune éduqué et rempli de rêves comme vous peut voter Trump ?» demande-t-elle. «Je sais qu’il dit des conneries. Je m’en fous. Je veux du changement», répond, impassible, le jeune homme.

Tout le drame est là : les supporters de Trump savent qu’il est loin d’avoir  la stature d’un président, qu’il a très peu de réponses aux grandes questions, qu’il a opté pour la colère plutôt que le rassemblement. Et pourtant, ils n’en démordent point. Tout comme bon nombre de Mauriciens croyaient en une alternance positive en décembre 2014, ici, le 8 novembre est attendu avec impatience par le camp Trump. Sauf que, heureusement, Clinton n’a pas dit son dernier mot.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires