“Going to the dogs ?”

Avec le soutien de

Avant-hier, il gênait des politiciens à la State Trading Corporation et on l’avait fait partir malgré un bilan positif. Hier, on a réclamé et obtenu sa tête à Air Mauritius, qu’il tentait de redresser. Le gestionnaire Megh Pillay est devenu, malgré lui, l’homme qu’on abat pour pouvoir magouiller au sein des compagnies publiques et parapubliques de Maurice.

Cette fois-ci, l’on ne pourra pas dire que Megh Pillay part «pour des raisons familiales». Dans l’interview qu’il nous a donnée vendredi, il confie qu’il s’en va avec le sentiment d’un devoir non accompli. C’est triste, pour le pays, qu’on en soit arrivé là...

Comme Kurt Peter aux Casinos de Maurice, le CEO d’Air Mauritius n’a jamais eu les coudées franches. Les deux gestionnaires, récemment remerciés, faisaient face à une armada de protégés politiques, pistonnés par des puissants qui officient dans l’ombre protectrice de l’hôtel du gouvernement. Ceuxci faisaient tout pour les décourager, afin qu’ils n’aillent pas jusqu’au bout de leur contrat... afin que leurs relais puissent manger les sous des contribuables sans être inquiétés. Et dire que tout cela se produit au vu et au su de tous, alors même que le pays s’est soi-disant doté d’un ministère de la Bonne gouvernance…

***

La coïncidence a voulu que j’embarque sur un vol d’Air Mauritius le soir même de la mise à pied de Megh Pillay. Que ce soit au sein du personnel au sol ou parmi le personnel navigant, on ressentait un fort sentiment de profonde déception et de sourde colère. «Il nous redonnait confiance en notre compagnie, pourquoi l’a-t-on viré... est-ce parce qu’il a su dire non à Seetaramadoo ?», “our company, just like our country, is going to the dogs!”, «c’est fini, on va perdre de l’altitude maintenant et la déception est généralisée...»

Réalise-t-on que cette vague de déception et de colère émane de ceux qui sont en interface directe avec les investisseurs étrangers et les touristes ? Ceux qui ont pris la décision de révoquer Megh Pillay sont-ils seulement conscients du tort qu’ils font à Air Mauritius et au pays ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires