L’improbable montée

Avec le soutien de

C’est dans un contexte défavorable que Xavier Duval conviait ses partisans au congrès-anniversaire du PMSD, à Ébène, hier. Il est le nº 2 d’un gouvernement en butte à une grave crise interne. Ses opposants ne cessent d’ironiser sur «l’opportunisme» qui l’incite à s’accommoder à toutes les alliances. Et, en l’absence d’échéances électorales, l’électorat se mobilise difficilement. Pourtant, la vague bleue a atteint hier la hauteur la plus haute enregistrée depuis de nombreuses années.

Il y a une raison que certains aiment à avancer pour expliquer pourquoi Duval se détache du lot, alors que les politiques, de tous bords, souffrent d’une désaffection populaire. Pas plus tard qu’hier, le député travailliste Shakeel Mohamed l’évoquait à nouveau dans une interview accordée à un confrère du dimanche : «C’est rare que Xavier Duval exprime son opinion clairement et sans ambiguïté. À Maurice, ça paie de ne pas avoir d’opinion.» Ce n’est pas entièrement faux mais cette formule ne suffit pas pour expliquer l’ascendance de Duval.

D’ailleurs, le leader du PMSD n’a pas craint de jeter un pavé dans la mare en prenant position en faveur d’un recensement ethnique très contesté. Pour combattre les discriminations, il faut disposer de statistiques ethniques, argumente-t-il.

Ce n’est jamais facile de savoir pourquoi tel leader parvient à séduire mieux que tel autre à un moment donné. Cela tient, entre autres, à son discours, son tempérament, ses actions et le symbolisme de la fonction qu’il occupe.

Xavier Duval joue sur plusieurs tableaux à la fois. Pour ce qui est de la bonne attitude à adopter en politique, il a lui-même fourni, hier, un indice de ce qu’il pense être l’essentiel : la proximité. C’est le mot d’ordre qu’il a lancé à ses troupes pour l’année en cours. En particulier, il a exhorté ses députés et ses PPS à délaisser leurs bureaux pour écouter et agir avec les pauvres.

En termes d’actions, il faut mettre à son crédit le récent revirement de situation dans l’industrie touristique. Le fait de s’être entouré de cadres compétents produit des résultats et, en outre, le met à l’abri des allégations de népotisme.

D’autres défis attendent Xavier Duval. Il lui reste à faire aboutir son grand projet pour le port et de concrétiser le rêve africain de Maurice pour justifier le slogan «résultat lor résultat».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires