Voyages, voyages

Avec le soutien de

Ce mois de mars est placé sous le signe de la rentrée parlementaire. Un événement qui est très attendu de part et d’autre. Le gouvernement devrait faire adopter plusieurs projets de loi afin d’initier des réformes. L’opposition aura, de son côté, l’occasion d’influencer ou de corriger les actions du gouvernement qu’elle ne cesse de contester de manière informelle.

Mais pour que l’opposition puisse exercer pleinement le contrôle du gouvernement, il faut qu’elle aborde cette rentrée avec un état d’esprit sérieux. Il est permis d’en douter. Car, depuis quelques semaines, les voyages des parlementaires sont devenus le cheval de bataille du leader de l’opposition. C’est un sujet trop léger pour mériter autant d’attention.

Paul Bérenger se plaint que les députés MMM n’ont pas souvent l’occasion d’effectuer des «missions» à l’étranger. Ironiquement, samedi dernier, pendant qu’il évoquait la question, trois députés MMM, soit presque la moitié de son groupe parlementaire, étaient à l’étranger en voyage officiel.

Si l’opposition prenait de la hauteur, elle se rendrait compte qu’il y a des thèmes autrement plus graves sur lesquels il faut aiguillonner le gouvernement ou mettre la pression pour que celui-ci tienne ses engagements.

On n’a pas besoin de remonter jusqu’au manifeste électoral de l’Alliance Lepep, un document bricolé à la hâte, pour rappeler aux dirigeants du pays leurs promesses. Contenton-snous de ce qui a été annoncé solennellement dans le discours-programme en janvier 2015. On constatera que le bilan des actions prioritaires est en deçà des attentes suscitées.

Entre autres, le gouvernement avait promis la mise en opération de Bagatelle Dam, le Wi-fi gratuit dans les lieux publics, la télévision privée, un meilleur accès à l’eau potable, une nouvelle politique énergétique et de gestion des déchets, un parc technologique à Rose-Belle, de nouvelles cybercités, un salaire minimal, un Plan Marshall contre la pauvreté et une cour d’appel indépendante. De nouvelles lois étaient promises : Declaration of Assets Act, Freedom of Information Act, Higher Education Bill, Juvenile Justice Bill, etc.

Les députés de l’opposition vont avoir du pain sur la planche s’ils veulent pousser le gouvernement à mettre en oeuvre son catalogue de projets. S’ils y parviennent, ils mériteront bien quelques billets d’avion gratuits.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires